Le suicide demeure une préoccupation majeure en Chaudière-Appalaches

Le suicide demeure une préoccupation majeure en Chaudière-Appalaches

Le directeur du Centre d'écoute et de prévention du suicide Beauce-Etchemins, Alain Goulet, donne plusieurs conférences chaque année sur la prévention du suicide.

Crédit photo : L’Éclaireur-Progrès – Sébastien Roy

SANTÉ.  > Le suicide demeure une préoccupation majeure dans la région selon le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS), qui a publié le 8 janvier des statistiques sur le sujet.

On y apprend entre autres que 18 personnes se sont enlevé la vie entre 2011 et 2015 dans le territoire comprenant les MRC Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et les Etchemins. Cela représente un taux de 21,4 personnes par 100 000 habitants, alors que la moyenne provinciale se situe à 13,8 par 100 000. Dans le secteur comprenant Lévis, ainsi que les MRC Nouvelle-Beauce, Lotbinière et Bellechasse, il y a eu 37 suicides, ce qui représente un taux de 15,2.

Selon le directeur du Centre d’écoute et de prévention du suicide Beauce-Etchemins (CEPS), Alain Goulet, plusieurs facteurs expliquent la situation, dont une difficulté à se pardonner, ainsi que des problèmes d’estime de soi et de connaissance de soi. «On ne peut pas généraliser, mais beaucoup de gens qui se suicident étaient des champions de répondre aux attentes des autres, mais ils étaient plus fragiles au niveau de laconnaissance d’eux-mêmes», explique-t-il.

Il ajoute que «l’une des formes les plus violentes de non-pardon est le suicide», citant le psychologue Jean Monbourquette. «Il disait que le pardon est nécessaire dans la vie pour atteindre un certain équilibre. Il faut apprendre à se pardonner de ses échecs», mentionne M. Goulet.

Il estime également que chaque société va produire un taux de suicide qui peut varier énormément selon la façon dont elle est bâtie. Selon lui, la Beauce dégage une image de gens qui ont réussi. «Il y a comme une fierté qu’un gars doit être performant, fort. Donc, c’est plus difficile d’être différent et quand une personne vit une difficulté ou une épreuve, c’est plus humiliant ou plus difficile [de l’exprimer] que dans d’autres régions», indique-t-il.

En plus de la ligne d’écoute du CEPS, l’organisme donne 15 à 20 conférences par année pour faire de la prévention.

En chiffres

Précisons que la moyenne provinciale se situe à 13,8 par 100 000 personnes, alors qu’en Chaudière-Appalaches, elle est de 18,3.

De plus, 91 % des personnes décédées par suicide ont plus de 25 ans et trois sur cinq sont des hommes de 35 ans et plus.

Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez contacter la ligne d’écoute du CEPS au 418 228-0001 ou Urgence Détresse au 1 866 277-3553 (1 866-APPELLE).

Nombre de suicides en Chaudière-Appalaches de 2011 à 2015
Secteurs

Taux par 100 000 personnes

Lévis et les MRC de Lotbinière, Bellechasse et
Nouvelle-Beauce
15,2
MRC de Montmagny et L’Islet 27
MRC des Appalaches 23,2
MRC Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et
des Etchemins
21,4
Chaudière-Appalaches 18,3

Poster un Commentaire

avatar