Décès de Steev Larose : la CNESST dépose son rapport

Décès de Steev Larose : la CNESST dépose son rapport

Une manœuvre de remorquage d’un tracteur a causé le décès d’un travailleur en mars 2017 à Saint-Isidore.

Crédit photo : Photo Capture écran – Beauce TV

ENQUÊTE.   > La CNESST a rendu publiques, le mardi 4 décembre, les conclusions de son enquête sur l’accident de travail qui a causé la mort d’un travailleur à la Ferme Steev Larose, le 18 mars 2017, sur le chemin de la Grande-Ligne, à Saint-Isidore.

Rappelons que le jour de l’accident, Steev Larose et un autre travailleur s’apprêtaient à effectuer une opération de remorquage d’un tracteur enlisé dans le fossé. Pour réaliser cette tâche, ils ont utilisé un autre tracteur, afin de le tirer de sa position, à l’aide des accessoires de remorquage disponibles sur les lieux (manille, goupille, câble, chaîne).

Lors de l’opération, deux des accessoires de remorquage utilisés ont cédé et un fragment a été projeté en direction de M. Larose, l’atteignant à la tête et le blessant grièvement. Celui-ci est décédé à l’hôpital des suites de ses blessures quelques semaines plus tard.

Causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir trois causes pour expliquer l’accident :

  • Les forces excessives liées à la méthode de remorquage ont entraîné la projection d’un fragment de la manille en direction de l’opérateur du tracteur enlisé;
  • Le choix et l’installation des accessoires de remorquage étaient inadaptés à la situation. En effet, les accessoires utilisés ne sont pas conçus pour le remorquage, et leur résistance est inconnue;
  • La planification et l’exécution de l’opération de remorquage étaient déficientes en matière de sécurité.

Comment éviter un tel accident

La CNESST indique que les opérations de remorquage, particulièrement celles où un véhicule est embourbé, sont délicates et nécessitent de bonnes connaissances pour qu’une analyse rigoureuse des forces en présence soit réalisée et pour que les bonnes méthodes de travail et les bons accessoires soient choisis. À moins que l’on possède ces connaissances, il est recommandé de confier la tâche à des professionnels du remorquage.

Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires.

Les travailleurs doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

 

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Vincent carriereAndréanne LaroseRoch AllenRégent Recent comment authors
Régent
Invité
Régent

Vraiment malheureux, mais la meilleur des meilleurs des chaines aurait pu céder quand même… 🤔 À moins que je me trompe…??? L’ostie de cnesst en est venu à cette conclusion parce qu’ils ne voudront surement pas dédommager pour ce triste ACCIDENT de TRAVAIL… ??? 😡 😡 😡
Gérer

Andréanne Larose
Invité
Andréanne Larose

Même s’il savait ce qu’il faisait et qu’il aurait eu la meilleure des chaines, un accident reste un accident et la cnesst devrait dédommager. Mais bien sûr c’est facile dire qu’il ne savait pas ce qu’il faisait ou que l’équipement était mal adapté.

Roch Allen
Invité
Roch Allen

Est-ce que les assurances vont payer?

Vincent carriere
Invité
Vincent carriere

La question nes pas la qualite de la chaine, en tent que fanatique de off raod, jai a mon tours eu la chance de sortir plusier camion enlisé dans des prosition asser bisar, dans ce cas la gros problem est le fais meme de la chaine Une chaine nes pas fais pour sortir un vehiule en donnant des coups, cella est um stress pour la quelle une chaine nea pas concu, ume chaime eat a son meilleure sur un treuille ou comme article de retenue, dans ce cas ou un treuille etais pas disponible une corde a energie kinetique( mieux… Read more »