Enfants en détresse cherchent familles d’accueil

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Enfants en détresse cherchent familles d’accueil
Caroline Brown, directrice de la protection de la jeunesse de Chaudière-Appalaches et Myriam Taschereau, porte-parole de la campagne de recrutement. (Photo : Beauce Média - Hubert Lapointe)

SAINTE-MARIE. Le CISSS de Chaudière-Appalaches a lancé, le mercredi 8 décembre dernier, sa campagne de recrutement de familles d’accueil.

« En Chaudière-Appalaches, il y a une augmentation importante du nombre de signalements », a lancé d’emblée Caroline Brown, directrice de la protection de la jeunesse de Chaudière-Appalaches, en ajoutant que 22 % de ces enfants doivent nécessairement être placés dans une famille d’accueil.

Or, le manque de familles est criant actuellement, ce qui force plusieurs enfants à changer de milieu de vie: amis, école, équipe de hockey, etc. Qui plus est, il importe que chaque enfant soit placé dans une famille qui correspond à sa personnalité.

« Leur rôle est d’aider à recoller les morceaux pour faire en sorte que les sourires reviennent. […] Ça prend de l’amour, mais ça prend plus que ça. Ça prend de l’écoute, ça prend de la patience, ça prend de la persévérance, au quotidien », a-t-elle poursuivi.

La campagne

Pour promouvoir son message, le CISSS de Chaudière-Appalaches a d’abord nommé Myriam Taschereau en tant que porte-parole de la campagne de recrutement. Celle-ci avait accueilli chez elle une adolescente de 13 ans pendant quelques mois, et s’occupe actuellement d’un garçon de 11 ans.

« On peut vraiment faire une différence dans la vie des enfants qui nous sont confiés. C’est le plus beau cadeau que l’on peut offrir à des enfants qui en ont vraiment besoin », a affirmé la porte-parole.

De plus, Mme Taschereau a assuré que les démarches pour devenir une famille d’accueil n’ont rien de compliqué et que des intervenantes sont toujours présentes, au besoin. « Quand on fait les démarches avec notre cœur, ça fonctionne. […] On n’est pas tout seul dans cette aventure-là! »

Par ailleurs, afin de rejoindre le grand public, des autocollants électrostatiques ont été apposés sur les poignées des paniers d’épicerie de six IGA (Saint-Georges (3), Sainte-Marie, Saint-Apollinaire et Lévis) de même que du Marché Tradition d’Armagh, tandis qu’une vidéo promotionnelle sera présentée avant toutes les représentations au Cinéma Lumière de Sainte-Marie, et ce, jusqu’en juillet.

Pour vous impliquer, cliquez ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires