MRC Robert-ClicheL Jonathan V. Bolduc réélu comme préfet et adoption du budget

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
MRC Robert-ClicheL Jonathan V. Bolduc réélu comme préfet et adoption du budget
Le nouveau conseil des maires de la MRC Robert-Cliche avec le préfet Jonathan V. Bolduc au centre et le directeur générale de la MRC, Jacques Bussières à sa gauche. (Photo : (Photo L'Éclaireur Progrès - Andréanne Huot))

Le préfet de la MRC Robert-Cliche, Jonathan V. Bolduc, et le préfet suppléant, Jean-Rock Veilleux, ont tous deux été réélus à leur poste respectif lors de la première réunion du conseil des maires après l’élection municipale du 7 novembre dernier.

En plus des nominations sur les différents comités, les maires ont également adopté le budget 2022 de la municipalité régionale de comté (MRC).

Le budget 2022 de la MRC Robert-Cliche est de 5 855 768 $, une augmentation d’un peu plus de 304 000 $ par rapport à l’an dernier. Une partie de cette augmentation est due à la collecte des matières putrescibles (bac brun) qui sera implantée en 2022 dans quatre municipalités de la MRC, soit Saint-Joseph, Saint-Victor, Beauceville et Saint-Odilon.

Du côté de la quote-part des municipalités à la MRC, elles sont en augmentation de 4,57 % en moyenne. Cependant, si le compostage qu’ont choisi d’implanter les élus n’était pas présent, la hausse moyenne aurait été 1,93 %, explique le directeur général de la MRC Robert-Cliche, Jacques Bussières. Bien sûr, les quatre municipalités participantes voient leur quote-part augmenter.

Les municipalités de Saint-Joseph-des-Érables (-0,18 $), Saint-Séverin (- 0,37 %) et Tring-Jonction (-4,23 %) verront leur contribution diminuer tandis que les autres municipalités payeront un peu plus (entre 214 $ et 42 775$ pour l’année). Les plus fortes hausses de la quote-part seront pour les municipalités de Saint-Joseph (+9,03 %), Saint-Odilon (+5,82 %), Beauceville (+5,47 %), Saint-Frédéric (+3,33 %) et Saint-Victor (+2,97 %).

De plus, le conseil des maires a adopté une modification au budget 2021 en raison de changements imposés par le gouvernement du Québec du côté du transport adapté et du transport collectif.  » Les critères du gouvernement ont changé dernièrement et sont rétroactifs au 1er janvier 2021. Donc plutôt que d’avoir un surplus comme lors des dernières années, on se retrouve cette année avec un déficit de 35 000 $ « , souligne M. Bussières. Les municipalités auront donc une légère augmentation de leur quote-part pour l’année 2021.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires