Piste cyclable à Saint-Isidore: les travaux se succèdent 

Eric Gourde 
redaction@beaucemedia.ca

Piste cyclable à Saint-Isidore: les travaux se succèdent 
Le maire, Réal Turgeon, explique que des travaux sur le territoire de la municipalité ont permis de recueillir du matériel pour la piste cyclable. (Photo : Beauce Média - Éric Gourde)

VÉLO. Si le projet de relier la Véloroute de la Chaudière à la Cycloroute de Bellechasse évolue à un bon rythme, le projet de la municipalité de Saint-Isidore de rejoindre les deux parcours de façon sécuritaire progresse lui aussi.

Le maire de la localité, Réal Turgeon, indique que certaines choses se sont accélérées au cours des derniers mois. « On cherchait une façon de connecter le village avec les deux pistes cyclables à proximité. La Véloroute passe sur le territoire de Saint-Isidore, via le rang de la rivière, mais c’est difficilement accessible en vélo par la route du Vieux-Moulin, c’est très achalandé. L’idée est de pouvoir le faire en sécurité. »

Le tracé sera réalisé en deux phases totalisant environ six kilomètres. Une première est déjà avancée, soit de la route Kennedy jusqu’au rang St-Pierre. Celle-ci a d’ailleurs fait l’objet de travaux au cours de l’été, précise M. Turgeon. « Nous avons profité de travaux que nous faisions sur la rue Coulombe pour conserver beaucoup de matériel. Nous attendions toujours de voir des programmes de subvention possibles, sauf que quand nous avons fait la route Coulombe, nous avons communiqué avec le ministère des Transports pour accélérer les choses. »

Il ajoute que la présence sur le territoire de l’emprise ferroviaire de la subdivision Monk facilite certaines choses, mais demande certains ajustements. « La phase 2 va de la route Kennedy jusqu’à la rue Ste-Geneviève, près d’Agri-Marché. Comme une certaine portion de la voie ferrée est toujours utilisée, une voie sera aménagée dans l’emprise logeant la voie pour compléter la piste. Des discussions avec le CN sont en cours sur le sujet, et d’autres avec le ministère des Transports pour pouvoir traverser la route Kennedy. »

Le maire Turgeon espère que les choses puissent s’accélérer au printemps 2022 pour de l’asphaltage au cours de l’été et voit une belle cohabitation éventuelle entre les cyclistes et les agriculteurs du territoire. « Le ministère souhaite que l’on soit le plus loin possible de la voie ferrée, mais dans l’emprise. Il y a un peu plus d’un kilomètre de boisé dans la phase 2 du parcours et le reste est en milieu agricole. On les favorise en même temps en même temps et on leur demande d’entretenir les abords de la voie cyclable. Ce sera bon pour tout le monde. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires