Eau potable: Saint-Elzéar bientôt au bout de ses peines

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Eau potable: Saint-Elzéar bientôt au bout de ses peines
La Municipalité est capable de distribuer l’eau servant aux besoins essentiels. (Photo : Deposit photo)

SAINT-ELZÉAR. Depuis le 13 août dernier, les citoyens de Saint-Elzéar doivent respecter un avis de restriction de consommation d’eau potable. Toutefois, la situation s’améliore actuellement et ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

En effet, la sécheresse de l’été dernier, doublée de quelques fuites (municipales et privées – aujourd’hui rectifiées) et de l’affaissement de l’un des quatre puits de la municipalité (P1), a créé une certaine urgence dans le village.

« Par le passé, nous avions déjà eu des périodes où notre puits de surface avait beaucoup baissé, mais il n’avait jamais été asséché. Cette année, il y a eu des moments où il a vraiment été asséché. […] Nous étions tombés dans un niveau critique », a raconté Carl Marcoux, maire de Saint-Elzéar.

Saint-Elzéar est en restriction de consommation d’eau potable depuis le 13 août dernier.

Fort heureusement, les citoyens ont tout de suite respecté l’avis de restriction pour ainsi réduire leur consommation d’eau potable d’environ 50 %. De plus, la municipalité a reçu plus de trente livraisons d’eau potable provenant de la Ville de Sainte-Marie afin de maintenir le réservoir à un niveau sécuritaire. Qui plus est, le puits qui servira au futur développement résidentiel est venu combler le manque à gagner lors de l’affaissement du P1. Enfin, la consommation traditionnellement plus faible durant l’hiver (pas de piscine, nettoyage extérieur des résidences ou de voiture, etc.) permet de croire que les prochains mois seront plus faciles.

« Présentement, nous sommes capables de distribuer l’eau servant aux besoins essentiels (hygiène et se nourrir), mais l’eau potable n’est pas une ressource inépuisable, a-t-il spécifié. Il nous faudra faire plein de petits gestes en place pour éviter de nouveau une telle situation. »

Plan de match

Une rencontre avec un hydrogéologue a permis de constater que Saint-Elzéar est assise sur une rivière souterraine. « Il faut mettre des pailles pour récupérer l’eau », a imagé M. le maire.

Par ailleurs, si l’obstruction du puits P1 est pour ainsi dire résolue, par des travaux réalisés récemment sur ce dernier, il faudra néanmoins patienter quelque temps pour l’installation d’une nouvelle pompe suffisamment puissante pour augmenter sa production au maximum. De plus, la Municipalité est à la recherche d’un site pour y installer un cinquième puits afin de sécuriser sa distribution. Pour finir, un investissement de 1,5 M$ pour la construction d’un nouveau réservoir d’eau potable en 2022 augmentera l’emmagasinement d’eau.

« Au printemps prochain, je n’ai plus de problème », est-il enthousiaste.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires