En attendant le train: des wagons à Sainte-Marie

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
En attendant le train: des wagons à Sainte-Marie
Les wagons qui seront entreposés sur la voie ferrée seront généralement vides. (Photo : Beauce Média - Hubert Lapointe)

SAINTE-MARIE. Afin de profiter des rails qui dorment entre Scott et Sainte-Marie, à compter du mois de décembre, Chemin de fer Sartigan utilisera le chemin de fer pour y entreposer les wagons (vides) qui sont en attente de leur prochain voyage.

« Il arrive de temps en temps que nous ayons tellement de wagons qu’on ne sait plus où les mettre. Si par exemple un client arrive avec 100 wagons, il veut qu’ils reviennent en un seul bloc. […] Mais, nous sommes capables d’en vider environ 25 par jours. Ses wagons vont donc attendre jusqu’à quatre jours », a affirmé Stéphan Vachon, vice-président et copropriétaire de Chemin de fer Sartigan.

Le train repassera éventuellement par Sainte-Marie.

Or, alors que des municipalités comme Saint-Lambert-de-Lauzon comptent un centre de transbordement ferroviaire (donc plusieurs voies ferrées pour recevoir les wagons), Scott n’a que peu de marge de manœuvre.

Il faut mentionner qu’il est arrivé à l’entreprise, et ce, à plusieurs occasions, de demander des permissions spéciales afin de pouvoir utiliser les rails pour l’entreposage. Maintenant que le chemin de fer est officiellement rouvert dans ce secteur, Chemin de fer Sartigan n’a plus à demander ces permissions.

En ce qui concerne Sainte-Marie, les activités se dérouleront principalement au nord de la route Cameron.

« Nous souhaitons avertir la population pour ne pas que les gens fassent le saut lorsqu’ils verront la machinerie déneiger le chemin de fer pendant l’hiver (à partir du passage à niveau de l’avenue Saint-Jean). Ça va leur faire prendre conscience que le trafic ferroviaire va recommencer », a commenté Jean-Philippe Therrien, directeur du Service des travaux publics de Sainte-Marie.

Par ailleurs, ni M. Vachon ni M. Therrien n’a d’indice sur le moment du retour du train entre Scott et Vallée-Jonction, mais tous deux s’entendent pour dire que le ministère des Transports a investi d’importantes sommes afin de remettre le réseau en état. « Ça s’en vient… », peut simplement confirmer M. Therrien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires