Maxime Landry fête « sa Beauce » à la grandeur du Québec 

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Maxime Landry fête « sa Beauce » à la grandeur du Québec 
Maxime Landry invite le public à joindre son party de famille. (Photo : gracieuseté - Richard Bouthillier)

L’album Le party beauceron a figuré au sommet des ventes en 2020. Maxime Landry célèbre encore son patelin d’origine avec deux nouveaux opus : Le party beauceron 2 et Noël beauceron. Selon l’artiste de Saint-Gédéon, ces projets au goût de chez nous pourraient avoir plusieurs suites.

« Le gros buzz du premier party beauceron, je ne m’y attendais pas pantoute. C’était un projet familial, sans prétention, dans lequel j’ai mis tout mon cœur. Durant la pandémie, c’était un retour aux choses essentielles. J’avais trop de beaux souvenirs d’enfance pour mettre ça sur un seul album », dit Maxime Landry.

Comme son prédécesseur, le second volume du party beauceron contient dix chansons traditionnelles associées aux partys familiaux de Maxime Landry. Chaque pièce est liée à une personne ou un souvenir.

Maxime Landry reprend notamment les succès Mon oncle Edmond (Jean Lapointe) et Le frigidaire (Tex Lecor), ainsi que Les cavaliers du ciel (Bobby Hachey) et L’oiseau de feu (Michèle Richard), deux pièces originalement lancées par Johnny Cash (Ghost Riders in the Sky) et Simon & Garfunkel (El Condor Pasa).

« Le son est country, car j’ai grandi sur cette musique-là. La famille et les amis, qui ont chanté sur le premier volume, sont de retour. Je me suis fait plaisir en chantant Le pénitencier. Johnny Halliday est une idole et, vocalement, je pouvais me laisser aller », mentionne l’artiste beauceron.

Esprit des Fêtes traditionnel

Si les deux albums du party beauceron s’écoutent à l’année, Noël beauceron est spécialement conçu pour nous plonger dans l’esprit des Fêtes. Maxime Landry propose dix classiques à saveur country, dont deux medleys en hommage à son grand-père Rosaire et sa grand-mère Alberte.

Il reprend aussi des chansons comme Dans nos vieilles maisons, Le Père Noël c’t’un Québécois et Noël au camp, en plus de proposer une version folk de Minuit Chrétiens.

« J’ai mis mes souvenirs les plus forts sur cet album. Je voulais que ce soit moitié Noël, moitié jour de l’An. Des choix ont été difficiles à faire. C’est certain que je veux faire une suite », affirme Maxime Landry.

Chanter la Beauce

Depuis sa victoire à Star Académie en 2009, Maxime Landry a produit neuf albums et présenté des centaines de spectacles. Au travers de son succès, il n’a jamais oublié ses racines beauceronnes.

Son quatrième opus, 3e Rue Sud, fait justement référence au chemin où se trouvait la maison familiale à Saint-Gédéon-de-Beauce. Maxime Landry possède d’ailleurs sa propre résidence dans le village.

« Je suis déménagé à Montréal pour le travail. Sans ça, je vivrais en Beauce à l’année. C’est incroyable de toujours avoir l’appui des Beaucerons (pour mes projets). Je parle de ma région avec fierté partout au Québec », dit-il.

Maxime Landry promet que sa tournée Le party beauceron s’arrêtera dans la région en 2022. Entretemps, il grimpera sur scène le 16 décembre à Saint-Georges pour le spectacle Noël : une tradition en chanson en compagnie d’Annie Blanchard, Paul Daraîche, Luce Dufault, Laurence Jalbert et Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs.

Les albums Le party beauceron et Noël beauceron sont disponibles en magasin et sur le web. Pour acheter un exemplaire autographié, visitez le site web de Maxime Landry.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires