Élizabeth Pelletier-Boissonneault pourra subir un nouveau procès

Eric Gourde 
redaction@beaucemedia.ca

Élizabeth Pelletier-Boissonneault pourra subir un nouveau procès
Elizabeth Pelletier-Boissonneault. (Photo : Archives)

Condamnée à un an de prison en mai 2019 pour avoir maltraité un bambin, Élizabeth Pelletier-Boissonneault pourra subir un nouveau procès.

La Cour d’appel annule finalement le verdict de culpabilité prononcé contre elle jugeant qu’une preuve inadmissible a été utilisée lors du premier procès. L’ancienne éducatrice de Sainte-Marie, aujourd’hui âgée de 27 ans, avait été déclarée coupable de voie de fait causant des lésions sur un bambin de 11 mois en septembre 2016, lui infligeant des dommages neurologiques importants.

( Voir texte ci-contre: https://www.beaucemedia.ca/2019/05/10/un-an-de-prison-pour-elizabeth-pelletier-boissonneault/ )

Selon le jugement de la Cour d’appel, la défense a soumis sept moyens d’appel relatifs à des erreurs dans les directives ou dans l’administration de la preuve. C’est surtout l’admission en preuve d’un ouï-dire lors du témoignage du père de la victime que la poursuite a vraisemblablement fait témoigner pour l’exclure comme possible auteur des voies de fait

La jeune femme avait toujours clamé son innocence et nié les faits qui lui ont été reprochés affirmant que c’est une chute accidentelle qui avait causé les lésions au cerveau du bébé. Le document souligne aussi que les experts neurologues ont émis des opinions différentes sur les causes probables des hématomes sous-duraux.

La date d’un nouveau procès devrait être annoncée au cours des prochaines semaines.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires