Sainte-Marie: la lutte à suivre dans le district #4

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Sainte-Marie: la lutte à suivre dans le district #4
Marco Côté et Denis Lefebvre. (Photo : Photo -gracieuseté)

ÉLECTIONS. Le maire Gaétan Vachon et ses conseillers ont tous été réélus par acclamation à Sainte-Marie. Toutefois, le siège laissé vacant par le départ du conseiller Rosaire Simoneau a éveillé l’intérêt de deux candidats. Ainsi, les citoyens du district #4 auront un choix à faire le 7 novembre prochain: Marco Côté ou Denis Lefebvre?

Denis Lefebvre

À Sainte-Marie depuis dix ans, Denis Lefebvre a été producteur agricole pendant une trentaine d’années, ainsi que responsable de projets commerciaux pendant 14 ans. Notamment, il est l’une des personnes qui se cachent derrière le projet de salle multifonctionnelle à Saint-Patrice (1996). Maintenant avec un pied à la retraite, il affirme avoir tout le temps nécessaire pour aider adéquatement la population mariveraine.

« J’aime parler au monde et conseiller le monde. J’ai le bagage qu’il faut pour être conseiller. Une bonne expérience de vie peut amener bien des choses. […] Je suis un gars de terrain. Quand je commence de quoi, je le finis. Les « j’aurais donc dû », ce n’est pas moi », est-il confiant.

Entre autres dossiers, l’avenir du centre-ville lui tient particulièrement à cœur, alors qu’il aimerait se voir construire de « petites maisons » dans un secteur de la ville, afin d’aller chercher une clientèle avec des revenus modestes.

Marco Côté

Pour sa part, Marco Côté a toujours résidé à Sainte-Marie. Il est connu dans la région pour son implication dans le club Kiwanis, la vente de son t-shirt « Nous sommes Beaucerons » pour venir en aide aux sinistrés des inondations en 2019, ou encore son activité de Noël à l’attention des personnes qui avaient vécu des moments difficiles.

À son avis, son travail en tant qu’attaché politique au bureau du député Luc Provençal lui permet d’être au fait des nouveaux projets de loi, tel que le projet de loi 67, qui vise entre autres à revoir l’aménagement du territoire en zone inondable. Ce faisant, l’avenir du centre-ville est également dans sa ligne de mire.

Par ailleurs, bien que fondamentalement positif, le retour du train dans le centre-ville risque de causer certains irritants qui mériteront de s’y attarder. Dans un autre ordre d’idées, le grand nombre d’animaux de compagnie à Sainte-Marie lui laisse croire que la mise en place d’infrastructures permettrait de répondre aux besoins de plusieurs familles.

Le district #4 à Sainte-Marie.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires