Le CSSBE souhaite construire trois nouvelles écoles

Photo de Mathieu Fournier
Par Mathieu Fournier
Le CSSBE souhaite construire trois nouvelles écoles
Le manque de places dans les écoles pour les jeunes étudiants est criant à Sainte-Marie. (Photo : (Photo L'Éclaireur Progrès - Archives))

ÉDUCATION. Augmentation de la clientèle étudiante et ajout de classes pour les maternelles 4 ans, il manque d’espace dans les écoles du Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin (CSSBE). L’organisation a fait des demandes pour huit projets de construction d’écoles ou d’agrandissements pour répondre aux besoins d’espace, le tout pour près de 81 M$. 

Parmi les projets demandés dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2022-2032 (PQI), le conseil d’administration du CSSBE aimerait construire deux nouvelles école. À Sainte-Marie, il y aurait un bâtiment pour les maternelles 4 ans et à Saint-René une école comprenant 12 classes pour les élèves du régulier et deux classes de maternelles est nécessaire. Ces projets sont évalués à 20 M$ chacun. 

Des propositions d’agrandissement, comme l’ajout de classes à Saint-Elzéar et Saint-Bernard, et la construction d’un gymnase à l’école des Appalaches à Sainte-Justine sont également dans les plans de l’organisation du CSSBE. Tous ces projets sont évalués à environ 5 M$. « Le gymnase à Sainte-Justine est présentement non réglementaire pour le nombre d’élèves dans l’établissement. Avec l’ajout d’un gymnase, nous n’aurions plus ce problème », explique Damien Giguère, directeur du Service des ressources matérielles.

Le conseil d’administration doit également réaliser des travaux majeurs du côté du service de garde situé à l’école de la Tourterelle à Saint-Benjamin. Cela pourrait coûter jusqu’à 2 M$, si le ministère de l’Éducation accepte cette demande. 

Le bâtiment du centre administratif des ressources technologiques et matérielles (CARTEM), désuet depuis de nombreuses années, est également dans le collimateur. Le bâtiment n’est plus opérationnel selon l’organisation, et aucune rénovation n’est possible. Le transfert de la fibre optique est inclus dans le montant total de près de 6 M$ pour la réalisation des travaux. Lors du vote, un membre du conseil s’est opposé en raison des coûts faramineux pour un bâtiment dans lequel il n’y a aucun étudiant.

De nouveaux locaux en charpenterie-menuiserie

Les étudiants au programme de charpenterie-menuiserie à Sainte-Marie pourront bénéficier de nouveaux locaux lors de la prochaine session en août 2022. En raison de la destruction des anciens locaux utilisés, les membres du CSSBE ont dû faire la location de locaux à la Ville de Sainte-Marie et à l’entreprise Camada. 

Cette location représente des coûts de 11,56 $ le pied carré pour trois à cinq ans, selon les besoins du programme. Dans l’établissement de Camada, un atelier de construction sera aménagé, alors que des salles de cours seront créés dans les locaux de la Ville de Sainte-Marie.

Toujours dans le même secteur, une ébauche de construction d’un nouveau centre de formation professionnelle avec l’ajout de dix classes d’éducation des adultes a également été déposé dans le cadre du PQI. Le montant total de ce projet s’élève à 15 M$. 

« Ce projet permettrait également de libérer des places dans la polyvalente Benoit-Vachon qui est déjà saturée pour son nombre d’étudiants », admet le directeur du Service des ressources matérielles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires