« 168 heures »: ’aventure, par le pourquoi

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
« 168 heures »: ’aventure, par le pourquoi
L’animateur Samuel Ostiguy. (Photo : Photo - gracieuseté)

TÉLÉVISION. La plupart du temps, lorsqu’une personne raconte un voyage ou une expérience marquante, celle-ci expliquera comment elle s’est préparée et de quelle manière les choses se sont produites. Chez Oranje à Vallée-Jonction, la nouvelle production « 168 heures » dévoile l’envers de l’aventure…

Le principe est le suivant. L’animateur Samuel Ostiguy reçoit des gens qui ont vécu des aventures particulières: ascension d’une montagne, voyage de 1000 km en ski de fond de nuit en Norvège, périple en Antarctique en autonomie complète, etc. Ceux-ci expliqueront alors pourquoi ils ont décidé de se mettre à l’épreuve.

« On veut parler du dépassement de soi. Ce sont des discussions à cœur ouvert. C’est l’émotion qui tourne autour de cette aventure-là qu’on veut montrer. […] Ce qu’on dit, c’est qu’il y a 168 heures dans une semaine. Comment tu les as utilisées à te préparer? On veut aller chercher l’humain derrière le gladiateur », a expliqué Stéphane Giroux, producteur chez Oranje.

Mentionnons que le projet est une idée originale de Julien Savoie et une réalisation de Gabriel Pelletier.

Le résultat en 10 épisodes est diffusé de trois façons: en version longue (environ 45 minutes) sur la page « 168 heures » sur Facebook, en version courte (une vingtaine de minutes) sur YouTube ainsi que sur la chaîne maCommunauté (Télus), ou encore en version audio sur Spotify et Apple podcast.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires