Naturaliser: une passion naturelle!

Naturaliser: une passion naturelle!
Éric Bories. (Photo : Beauce Média - Hubert Lapointe)

PUBLIREPORTAGE. Dans n’importe quel sport, les adeptes visent la perfection dans l’espoir qu’on leur donne un trophée. Pour leur part, les chasseurs visent justement le trophée parfait et s’ils le trouvent, ils veulent aussi l’exposer! C’est là qu’ils font affaire avec Éric Bories de Taxidermie chez Éric à Vallée-Jonction.

Depuis le 11 septembre dernier, le commerce est situé au 422 de la rue principale. On se souviendra qu’il était précédemment au 279 de la rue principale, ceci pendant une quinzaine d’années. Toutefois, les inondations du printemps 2019 ont forcé M. Bories à déménager.

Taxidermie chez Éric est ouvert du lundi au vendredi.

Néanmoins, le nouveau local compte aussi quelque 3000 pi2 de plancher afin de permettre à Éric Bories de continuer d’empailler tout ce qui s’empaille.

« Je fais toutes les bêtes nord-américaines », a résumé le propriétaire. Belette, grizzly, loup, lynx, canard, perdrix, orignal, wapiti, etc. « Tout se fait. Je suis capable de trouver à peu près tout ce que je veux », a-t-il appuyé, en précisant toutefois ne pas naturaliser les animaux domestiques. Mentionnons que ces trophées de chasse représentent environ 70 % de son chiffre d’affaires.

De plus, Éric Bories se spécialise dans la taxidermie urbaine. Brièvement, il s’agit de décorer des maisons et des chalets avec des peaux ou des animaux empaillés. « La demande augmente depuis 7 ou 8 ans. C’est de plus en plus une mode », a-t-il remarqué.

Pour finir, via son entreprise Les fourrures du Québec, le Beauceron vend différents articles, vêtements, produits d’artisanats, et est dépositaire des mocassins Peladen.

« Il n’y a pas beaucoup de taxidermistes dans la région, alors je commence à être connu et reconnu », a-t-il affirmé, heureux que son métier lui permette de parler de chasse du matin au soir. De plus, il y retrouve une complète satisfaction à chaque fois qu’une pièce est terminée. Il faut savoir que naturaliser une tête d’orignal (par exemple) représente une quinzaine d’heures de travail.

Taxidermie chez Éric est ouvert du lundi au vendredi. Pour obtenir davantage d’informations, téléphonez au 418 253-6495. Les week-ends, un kiosque est également installé au Marché Jean-Talon de Québec.

Éric Bories peut naturaliser toutes les bêtes nord-américaines.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires