Projet de 375 M$ à l’Hôtel-Dieu de Lévis 

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Projet de 375 M$ à l’Hôtel-Dieu de Lévis 
L'annonce de cet investissement a eu lieu le 17 septembre. De gauche à droite : Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac ; Patrick Simard, directeur général par intérim du CISSS de Chaudière-Appalaches ; Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux ; André Lamontagne, ministre responsable de la région Chaudière-Appalaches ; Julie-Suzanne Doyon, présidente de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis ; Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière. (Photo : (Photo gracieuseté))

L’agrandissement et le réaménagement des blocs opératoire et endoscopique de l’Hôtel-Dieu de Lévis entrent dans leur phase de planification. Ce projet de 375 M$ est payé par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis. 

Réalisés sur une superficie de 37 900 mètres carrés, les travaux répondront aux activités croissantes en chirurgie et en endoscopie et pallieront les problèmes de fonctionnement liés à l’âge et l’exiguïté des aménagements.

Le nouveau bloc opératoire comptera sept salles polyvalentes, quatre salles spécialisées et une salle hybride de chirurgie vasculaire, de même que 18 espaces de préparation et de récupération (EPR) en salle de réveil et 30 EPR en chirurgie d’un jour.

Le bloc endoscopique, qui regroupe la gastroentérologie, la pneumologie et l’urologie, sera rapatrié sur un seul site. Il possédera 12 salles d’endoscopie polyvalentes et 30 EPR. 

Le début des travaux est prévu à l’hiver 2024. Les nouveaux locaux accueilleront leurs premiers patients en 2027. La Société québécoise des infrastructures (SQI) a été désignée comme gestionnaire du projet. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
R. Bouffard
R. Bouffard
2 mois

Pénurie d’infirmières ?

Le problème, ce n’est pas l’argent qui manque !

C’est qu’il y a trop de monde dans les bureaux et pas assez de monde sur le plancher pour faire le job de soigner les malades.

On passe des semaines et des mois à discuter de conventions collectives et de griefs.

Faire des échafaudages de statistiques et des plans de gestion.

Depuis des années que l’on brasse du papier dans les hôpitaux, au lieu de donner des soins.

L’Industrie de la maladie, c’est un chiffre d’affaires d’un milliard $$$ par semaine, payé avec nos impôts !

Il faut arrêter d’annoncer des subventions et prendre des photos pour passer dans les médias.

Il y a des coups de pied AYOUS qu’la poule a l’œuf qui se perdent…

Les Augustine ont fondé l’Hôtel-Dieu de Québec dans les années 1600, le premier hôpital en Amérique du Nord. Elles soignaient le corps et l’âme des malades, et n’avaient pas besoin de fonctionnaires pour leur dire comment gérer leur Business.

C’est drôle on n’entend jamais parler de pénurie de fonctionnaires.