Solange Thibodeau défend ses publications sur Facebook

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Solange Thibodeau défend ses publications sur Facebook
Les messages critiqués étaient liés notamment à la religion et des informations jugées fausses. (Photo : (Photos tirées de Facebook))

Candidate du Bloc Québécois en Beauce, Solange Thibodeau fait l’objet de critiques liées à des publications sur sa page personnelle Facebook. Elle n’entend pas s’excuser ni effacer ses publications et les commentaires associés à ceux-ci.

Plusieurs de ces messages parlent de la religion. Refusant l’étiquette de raciste ou d’islamophobe, Solange Thibodeau affirme être pour la laïcité dans toutes les sphères publiques.

« Je n’aime pas les extrémistes, qu’ils soient catholiques ou islamiques. La laïcité est la meilleure façon de rassembler les gens », mentionne-t-elle.

Grande voyageuse et ardente féministe, Solange Thibodeau croit toutefois que chaque personne doit s’adapter aux coutumes du pays dans lequel il se trouve.

« Lorsque je suis dans un pays, j’adopte leur façon de vivre, même si cela ne me plaît pas, par respect. Alors, j’attends la même attitude des gens qui choisissent de vivre ici », peut-on lire dans une publication datée d’octobre 2017, référant à un article sur les accommodements raisonnables.

La même année, Solange Thibodeau a partagé un texte conspirationniste affirmant que des avions n’avaient jamais frappé le World Trade Center. « Je voulais dénoncer le ridicule des théories du complot », dit-elle.

Fausses informations

Des publications plus récentes, concernant d’autres sujets, ont été recouvertes par Facebook avec la mention Fausses informations. « Les mêmes informations ont été vérifiées par des médias de vérification indépendants dans une autre publication », est-il écrit.

« Je n’étais pas au courant (fausses informations). Il y avait une méconnaissance des réseaux sociaux de ma part. Je voulais susciter des discussions, mais parfois, je n’employais peut-être pas les bons mots », avoue Solange Thibodeau.

Conseillère municipale de 2013 à 2021 pour la Ville de Saint-Georges, elle n’avait reçu aucune critique négative sur ses publications en ligne avant de se lancer en politique fédérale.

Depuis le début de la pandémie, presque tous ses messages ont un angle positif. Solange Thibodeau écrit beaucoup sur la culture, un domaine où elle s’est impliquée à grande échelle.

« C’est une tempête dans un verre d’eau. Les gens connaissent mon caractère et mes positions. Ce sera aux électeurs de juger », conclut Mme Thibodeau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires