Une ancienne col bleu sur les verts

Eric Gourde  redaction@beaucemedia.ca

Une ancienne col bleu sur les verts
Josée L'Écuyer était l'une des participantes au championnat provincial féminin la semaine dernière. (Photo : Éric Gourde)

Résidente de Saint-Isidore, Josée L’Écuyer était l’une des participantes au championnat québécois de golf féminin présenté à Lac-Etchemin la semaine dernière. Elle a terminé 8e sur les 10 joueuses sénior inscrites au tournoi.

Établie dans la région depuis 2017, elle se plait à pratiquer son sport favori quelques fois par semaine. « Mon adresse civique est à Saint-Isidore, mais je paye mes taxes à Scott. Je suis réellement sur la limite des deux villages », dit-elle en riant.

Sa participation à ce championnat québécois était pour se mesurer aux meilleures, d’une part, mais aussi un simple amusement. « Nous sommes deux joueuses avec environ 10 d’handicap, sauf que les autres ont toutes 5 et moins, alors il y a une bonne différence. J’ai quand même réussi à battre une joueuse généralement bien classée, alors je suis très contente. »

Elle avoue prendre la compétition au sérieux, malgré tout. « Je n’ai pas le calibre pour compétitionner avec les meilleures filles, mais quand je joue, j’aime bien jouer pour le plaisir aussi, parce que le golf, c’est un sport où tu te bats toi-même et non contre les autres. »

Âgée de 58 ans, Mme L’Écuyer est retraitée de la fonction publique, sauf qu’elle a accepté de reprendre le collier en novembre dernier, grâce au télétravail. Si elle est membre du Club de golf Lotbinière, Mme L’Écuyer ne se limite pas à celui-ci, ayant joué sur tous les terrains de la région. « Mon préféré c’est celui de Saint-Georges, mais nous avons vraiment de beaux terrains dans la région. À une demi-heure de route de chez-moi, j’ai accès à au moins cinq terrains, soit Sainte-Marie, Frampton, Saint-Damien, Beauceville et Lotbinière. Si j’ajoute 15 minutes, il y en a d’autres qui s’ajoutent. On est vraiment choyés dans le coin. »

S’amuser, malgré les irritants

Mme L’Écuyer pratique le sport depuis une trentaine d’années. « J’ai commencé à 28 ans. Ma meilleure saison à vie a été celle de mes 50 ans. Depuis mars 2018, je dois composer avec trois chirurgies aux jambes. J’ai une hanche et un genou artificiels et une cheville soudée, mais je m’amuse encore. J’ai marché mes trois rondes cette semaine. Mon problème est purement mécanique, puisque je fais de l’arthrose. Je n’ai plus la même force dans les jambes qu’avant, mais je peux encore jouer un calibre intéressant. »

Mme L’Écuyer a participé plusieurs fois aux championnats provinciaux et quatre fois au championnat canadien. Sera-t-elle du nombre cette année ? « Je ne sais pas encore si j’irai au championnat canadien cette année, qui sera à Bromont. Comme je n’aurai possiblement pas les distances pour y participer, j’irai peut-être comme caddy pour une amie. »

Ah oui. Josée L’Écuyer a terminé le tournoi à + 45, grâce à des rondes de 89, 85, et 84, pour un total de 258, de quoi en faire rougir plusieurs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires