Le premier « vrai été » de la Route de la Beauce

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Le premier « vrai été » de la Route de la Beauce
Le Domaine de la Seigneurie (Saint-Georges) rassemble plus de 70 sculptures du projet Beauce Art. (Photo : gracieuseté – Stéphanie Allard/TCA)

La première phase de la Route de la Beauce a été lancée en 2020. En raison de la pandémie, plusieurs personnes ne savent pas encore en quoi consiste cette initiative.

À lire aussi : Un moteur économique important dans les Etchemins

La Route de la Beauce s’étend sur 140 kilomètres, de Saint-Lambert-de-Lauzon jusqu’à Saint-Gédéon-de-Beauce. Passant toujours près de la rivière Chaudière, elle traverse le cours d’eau à cinq reprises. On la reconnaît facilement avec ses 160 panneaux bleus possédant un logo de feuille d’érable, mêlée à la rivière dans une vallée.

« Quelques-uns de nos 13 lieux incontournables étaient fermés en 2020. Ce ne sera pas le cas cette année. Nous avons commencé la deuxième phase du projet, avec l’installation de nos bornes du Miracle à ces mêmes endroits », explique Émilie Gagnon, directrice du développement touristique par intérim chez Destination Beauce.

Au-delà de ces lieux, la Beauce compte des attractions touristiques dans presque toutes ses municipalités. Selon Émilie Gagnon, notre région est avantagée par la variété des choix offerts aux visiteurs, surtout en agroalimentaire et plein air.

« On a toujours misé sur une clientèle de proximité. Selon nos sondages, 90 % des visiteurs résident dans la province de Québec. Dans ce pourcentage, le tiers des gens vivent en Chaudière-Appalaches et 15 % dans la région de Québec », mentionne-t-elle.

Mauvaise réputation

Depuis le début de la pandémie, la Beauce a eu mauvaise presse dans certains médias. Un taux de vaccination plus faible que la moyenne, associé à des manifestations contre les mesures sanitaires, ont nui indirectement à l’industrie touristique beauceronne.

« Les entrepreneurs voyaient déjà une baisse de visiteurs à cause de la situation sanitaire. Des touristes ont annulé leur voyage chez nous en voyant les images des manifestations et les propos sur les médias sociaux », indique Émilie Gagnon.

Préférant axer sur le positif, Destination Beauce veut rappeler aux Québécois que les Beaucerons sont accueillants. « On martèlera ce message dans nos promotions. Nous sommes des gens chaleureux et débrouillards. Après un été difficile, on fonde beaucoup d’espoir sur la prochaine saison », confirme Mme Gagnon.

Destination Beauce possèdent des bureaux d’information à Sainte-Marie (901, boulevard Vachon Nord) et Saint-Georges (12120, 1ère Avenue). Des relais d’information sont installés à Sainte-Marie (près de l’hôtel de ville), Saint-Joseph (parc du 250e) et Saint-Georges (Domaine de la Seigneurie).

Pour d’autres renseignements et suggestions, visitez le site web de Destination Beauce.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires