Xavier Pouliot repêché par la Ligue nationale de hockey balle

Eric Gourde 
redaction@beaucemedia.ca

Xavier Pouliot repêché par la Ligue nationale de hockey balle
Xavier Pouliot sera l'un des porte-couleurs de la formation de Lévis dans la nouvelle Ligue Nationale de Hockey Balle. (Photo : gracieuseté)

SPORTS. Xavier Pouliot de Saint-Isidore a été le seul beauceron repêché par une équipe de la Ligue Nationale de Hockey Balle, ce week-end. Le circuit tenait le premier repêchage de son histoire devenant du même coup la première ligue professionnelle provinciale de Dek hockey.

Pouliot a été un choix de 4e ronde, 38e au total par l’équipe de Lévis qui s’est attardé à jeter son dévolu sur les talents de la région tout au long du repêchage. Il évoluait d’ailleurs avec cette équipe la saison dernière. « Nous avions une bonne équipe et avons eu une grosse saison avec neuf victoires et une défaite », indique celui qui retrouvera plusieurs de ses coéquipiers lorsque la saison débutera.

Comme le repêchage se tenait à Montréal, il ne s’est pas rendu sur place, même si l’invitation lui avait été lancée. « J’avais parlé à quelques équipes, mais je n’étais pas sûr non plus d’être repêché lors de la journée de samedi, puisque ce n’était que les quatre premières rondes. Comme je n’avais pas eu de confirmation, je ne suis pas allé. »

Xavier Pouliot a naturellement fait ses débuts au Dek hockey aux installations de Saint-Isidore, un sport en progression depuis plusieurs années. Il s’attend d’ailleurs à ce que le niveau de la nouvelle ligue professionnelle soit élevé. « Ça risque d’être compétitif. Le sport va grandir et avoir un circuit comme celui-là va permettre plus de visibilité et encourager les jeunes à le pratiquer. L’opportunité de jouer dans une ligue comme ça est un bel avantage pour ceux qui veulent garder la forme en été. »

Pouliot est un habitué des sports de haut niveau ayant évolué avec les Cataractes de Shawinigan et les Saguenéens de Chicoutimi dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ), avant de se diriger dans l’Ouest canadien pour une saison dans la puissante AJHL. « Après avoir joué junior majeur, je souhaitais garder un niveau de compétition élevé et apprendre l’anglais du même coup. C’est ce qui m’a aidé à dénicher une place au hockey universitaire canadien », indique celui qui évolue aujourd’hui pour l’Université York à Toronto où il étudie en commerce.

« Mes parents ont une ferme ici à Saint-Isidore et mon plan de carrière est de reprendre la ferme, alors je vois toutes les facettes du milieu des affaires. Il me reste deux ans là-bas. »

Par ailleurs, le gardien William Nadeau, originaire de Québec mais résidant de Sainte-Marie, a pour sa part été repêché par les Harfangs de Québec en 9e ronde.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires