Saison acéricole 2021 : chute de 25 % de la production de sirop d’érable

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Saison acéricole 2021 : chute de 25 % de la production de sirop d’érable
Les chaleurs hâtives ont nui à la production de sirop le printemps dernier. (Photo : gracieuseté - PPAQ)

Les producteurs de sirop d’érable sont toujours à la merci de dame nature. Elle n’a pas été très collaborative ce printemps, au point où la production a chuté de 25 % par rapport à la saison précédente.

En 2021, 132,8 millions de livres de sirop ont été produits au Québec. L’an dernier, la saison s’était conclue avec une production de 175,1 millions de livres. Dans les érablières en Chaudière-Appalaches, la production est passée de 62,7 à 49 millions de livres entre 2020 et 2021.

« La chaleur est arrivée tôt et partout en même temps. La saison a été courte. Dès la fin mars, les érables coulaient sans arrêt. Normalement, les coulées commencent dans le sud, avant que ça arrive dans les érablières du nord. Même si le temps a refroidi en avril, c’était trop tard. La sève n’était plus bonne », dit Francis Roy, président des Producteurs et productrices acéricoles de la Beauce (PPAB).

Manque d’entailles ?

La saison 2020 était un record absolu de production dans l’histoire des Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ). Mis à part en 2018 (118,1), il faut remonter à 2015 et aux années antérieures afin de connaître des saisons moins productives qu’en 2021.

Pour Francis Roy, la production doit aller toujours en progression ou demeurer stable. Le Québec totalise près de 49 millions d’entailles, un nombre insuffisant selon l’acériculteur beauceron.

« On travaille activement avec la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ) pour avoir le droit d’entailler plus d’érables. Les producteurs investissent beaucoup d’argent dans les installations et équipements pour répondre à la demande », affirme M. Roy.

Francis Roy, président des PPAB

Malgré une baisse de production en 2021, Chaudière-Appalaches conserve le premier rang provincial à ce chapitre, ainsi que pour le nombre d’entreprises acéricoles (3 140) et la quantité d’entailles (18,95 millions).

« On voit plus de grandes érablières, mais les petites productions restent nombreuses », indique Francis Roy.

Réserve stratégique

Selon les PPAQ, la réserve stratégique de sirop contient suffisamment de stock pour répondre aux besoins à court et moyen terme. Ce fait concerne le sirop conventionnel. Pour le sirop biologique, les PPAQ constatent une diminution des provisions.

« Nous allons analyser les ventes de sirop d’érable et ferons des projections pour les besoins futurs. Cela nous permettra d’évaluer si du nouveau contingent sera émis », précise Serge Beaulieu, président des PPAQ.

Il se fait rassurant sur les résultats de la dernière saison. « Ce sont les réalités du métier. Sur les revenus, cela a un impact pour les producteurs, d’où l’importance de souscrire à un programme d’assurance récolte. Au fur et à mesure que le sirop d’érable de la réserve est vendu, les producteurs reçoivent l’argent pour leur sirop entreposé », rappelle celui-ci.

Acheteurs en vrac

Du côté des acheteurs autorisés de sirop d’érable en vrac, le président du Conseil de l’industrie de l’érable, Sylvain Lalli, croit que les consommateurs seront au rendez-vous dans les différents marchés.

Les producteurs veulent entailler plus d’érables. (gracieuseté APBB)

« Les acheteurs de sirop d’érable en vrac ont acheté 147 millions de livres de sirop d’érable aux PPAQ en 2020, une hausse de 14 % par rapport à l’année précédente. Les exportations de sirop d’érable à travers le monde ont connu une augmentation de 21,9 % en 2020 par rapport à 2019. Selon les statistiques des premiers mois de 2021, les ventes se maintiennent à un niveau élevé et prometteur pour le reste de l’année », dit M. Lalli.

Les PPAQ encouragent les consommateurs à visiter le site erabledici.ca. Ce lien présente la liste des entreprises acéricoles offrant la vente en ligne ou la livraison de produits d’érable. Les internautes peuvent faire des recherches par région ou produit d’érable vendu.

Estimation 2021 de la production de sirop d’érable

Région administrative Entreprises en production Nombre d’entailles Nombre de livres Rendement (livre/entaille)
Chaudière-Appalaches 3 140 18 951 400 49 052 072 2,59
Bas-Saint-Laurent, Gaspésie 554 8 519 663 28 246 184 3,32
Estrie 823 8 258 129 20 964 105 2,54
Centre-du-Québec 724 4 997 020 13 447 631 2,69
Montérégie 503 3 201 698 8 216 113 2,57
Capitale-Nationale 187 1 425 506 4 052 185 2,84
Laurentides, Outaouais, Abitibi-Témiscamingue 165 1 656 039 4 664 612 2,82
Mauricie 83 608 041 1 836 939 3,02
Lanaudière, Laval, Montréal 135 724 374 2 353 218 3,25
Production du Québec 6 314 48 341 870 132 833 059 2,75

* Source : AGÉCO 2021

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires