Autre grève « mystère » dans les écoles primaires et secondaires

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Autre grève « mystère » dans les écoles primaires et secondaires
Les syndiqués avaient tenu neuf piquets de grève le 19 mai, dont une manifestation devant la Polyvalente de Saint-Georges. (Photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins)

Les membres de la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec (FPPE-CSQ) tiendront une troisième journée de grève le mercredi 9 juin. Le mystère planera jusqu’au matin de l’événement quant aux endroits précis où se tiendront des piquets de grève.

Les syndiqués en Beauce, comme ailleurs au Québec, avaient utilisé cette méthode le mercredi 19 mai. Pour cette troisième séquence de grève, les professionnels demandent toujours une meilleure reconnaissance salariale pour les acteurs du réseau scolaire.

« En choisissant d’apporter des correctifs salariaux visant seulement le groupe des enseignants, le gouvernement crée un déséquilibre qui mine le réseau de l’éducation au grand complet. Il crée des tensions invivables dans les équipes-écoles. De profonds sentiments d’injustice et de colère se répandent parmi nos membres », soutient Jacques Landry, président de la FPPE-CSQ.

Les professionnels de l’éducation sont regroupés dans les secteurs administratif, pédagogique et les services directs aux élèves (psychologues, psychoéducateurs, orthophonistes, conseillers d’orientation, orthopédagogues, etc.). Ils travaillaient dans les écoles primaires, polyvalentes, ainsi que les centres de formation professionnelle et d’éducation aux adultes.

Leur convention collective est échue depuis le 1er avril 2020. À noter que le 9 juin, les syndiqués se sont engagés à ne pas bloquer les chemins des écoles où l’on retrouve des services de garde d’urgence. Cela vaut aussi pour les écoles secondaires organisant des séances de vaccination.

Lors de la grève précédente, le Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin (CSSBE) avait adapté sa journée d’enseignement en conséquence. Au moment d’écrire ces lignes, aucune décision n’avait été prise à ce sujet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires