Comment insonoriser un mur mitoyen ?

PUBLIREPORTAGE
Comment insonoriser un mur mitoyen ?
Mother and daughter covering both ears with hands inside house

De bons murs font de bons voisins. Du moins, c’est le cas lorsque vous vivez dans un duplex ou un complexe d’appartements et que votre voisin est de l’autre côté du mur. Les murs mitoyens séparent les résidences individuelles et, pour des raisons d’intimité, plus le mur est insonorisé, mieux c’est. Dans les résidences plus anciennes, les options de réduction du bruit sont limitées, mais avec une planification préalable à la construction, vous pouvez atteindre un degré élevé d’intimité. Voici comment insonoriser un mur mitoyen.

Construction à double paroi

La meilleure option pour l’insonorisation des murs mitoyens est standard dans la plupart des maisons en rangée et multiplex haut de gamme et implique une séparation complète entre les résidences adjacentes. Le son traverse le bois, de sorte qu’un verre déposé dans un appartement peut être entendu dans l’appartement voisin s’ils partagent un mur mitoyen. Avec une construction à double paroi, la séparation commence au niveau des solives de plancher et s’étend jusqu’à un parapet de toit. Deux murs totalement séparés sont construits, côte à côte, avec quelques centimètres d’espace entre eux. Le revêtement extérieur et la toiture recouvrent la séparation de sorte qu’un observateur ne saura jamais qu’elle est là.

Construction à colombage décalé

La construction à colombage décalé est moins coûteuse que la construction à double paroi et elle offre toujours des avantages en matière de réduction du bruit. Les constructeurs réalisent le décalage en utilisant des plaques de plancher et de plafond de plus grande dimension que les montants muraux. Par exemple, si on utilise des plaques deux par six et des montants deux par quatre, on peut encadrer le mur en alignant des montants alternés sur les côtés opposés des plaques. Aucun montant ne touche les deux côtés du mur et un espace aérien serpente d’une extrémité du mur à l’autre, créant un effet de bruit sourd. L’isolation améliore l’insonorisation, mais elle ne sera pas complètement insonorisée puisque les plaques de sol et de plafond relient les deux parties.

Matériaux insonorisants et résistants au feu

Les codes du bâtiment pour les murs mitoyens se concentrent sur la réduction de la propagation du feu entre les locataires, c’est donc là que l’accent doit être mis. Une isolation non combustible (coupe-feu), des cloisons sèches, du ruban adhésif et un composé de rubanage sont nécessaires dans la construction de murs mitoyens, en plus d’installer plus d’une couche de cloison sèche dans une configuration spécifique. Toutes les prises dans un mur mitoyen doivent être coupe-feu et les bords scellés avec un calfeutrage coupe-feu. Toutes ces mesures atténuent le transfert du son. Une couche supplémentaire de cloisons sèches insonorisantes réduira davantage le transfert de bruit.

Conseils pour insonoriser les murs mitoyens existants

Dans les résidences plus anciennes où les murs mitoyens ne respectent pas les codes du bâtiment actuels, le transfert du bruit peut être un problème ennuyeux. Vos options se limitent à l’installation d’isolant soufflé dans les cavités des montants ou à l’ajout d’une couche de cloisons sèches insonorisantes à la surface de l’ancien mur. Ni l’un ni l’autre n’arrêteront complètement le transfert du son, mais ils pourraient le réduire à des niveaux tolérables.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires