Des œuvres en évolution sur le web

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Des œuvres en évolution sur le web
Michelle Giguère, de Saint-Séverin, figure parmi les dix sculpteurs du septième symposium. (Photo : gracieuseté)

La septième édition du Symposium international de la sculpture de Saint-Georges aura lieu du 23 mai au 13 juin. Exceptionnellement, les visiteurs ne pourront pas observer l’évolution des oeuvres en personne. Le comité organisateur a trouvé une alternative pour satisfaire les amateurs d’art.

Pendant ces trois semaines, la population sera invitée à se rendre régulièrement sur la page Facebook Beauce Art : L’International de la sculpture afin de regarder le travail des sculpteurs. Le site web du festival (beauceart.com) donnera aussi plus de détails sur la thématique et les artistes de ce septième symposium.

« Cette année, nous avons un symposium unique vu les circonstances entourant la pandémie. Chaque sculpteur réalisera son oeuvre dans son atelier, sous supervision de notre équipe technique. L’installation des oeuvres se fera après le symposium, le long de la Rivière Chaudière, entre le Rock Café et le Grand Marché Beauce-Sartigan », précise Paul Baillargeon, président de Beauce Art : L’international de la sculpture.

 Compte tenu de la pandémie, l’édition 2021 est constituée uniquement d’artistes québécois. Les sculpteurs choisis sont Alissa Bilodeau (Québec), Alain Daignault (Boucherville), Michelle Giguère (Saint-Séverin), Bernard Hamel (Saint-Roch-des-Aulnaies), Vasil Nikov (Laval), Luce Pelletier (Québec), Marie-Ève Rabbath (Montréal), Jonathan Roy (Montréal), Béla Simó (Val-des-Monts) et Claire-Alexie Turcot (Québec).

La thématique Radiance au grand air, base théorique à la réalisation des œuvres, explore les différents sens du rayonnement et de l’irradiance perçus dans les pensées du processus créatif du sculpteur contemporain.

« Nous recevons plus de dossiers lors de nos appels de candidatures. C’est une excellente nouvelle qui signifie que notre projet emballe les artistes. Je suis convaincu que l’édition 2021 du Symposium en mettra plein la vue aux Beaucerons et attirera de nombreux visiteurs dans notre région cet été », indique Paul Baillargeon.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires