Où est donc passée Simone Langelier ?

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Où est donc passée Simone Langelier ?
La pièce s’échelonne sur quatre décennies, des années 1950 à 1980. (Photo : gracieuseté)

La troupe de théâtre l’Épisode, du Cégep Beauce-Appalaches, rend hommage à notre histoire dans la pièce « L’affaire Simone Langelier ».

Écrite et mise en scène par Harold Gilbert, cette œuvre raconte l’histoire d’un crime jamais résolu et toujours présent dans la vie de ceux qui l’ont vécu. En filigrane, les quatre actes exposent la montée du nationalisme québécois entre les décennies 1950 et 1980.

Le drame commence en plein âge d’or du duplessisme alors que Rita Langelier, mère de famille monoparentale au caractère rustre, assiste à la disparition de sa fille Simone, partie à l’épicerie pour y faire des courses. Qu’est-il arrivé à la petite Langelier ?

De la suspension de Maurice Richard à la montée du Front de libération du Québec, en passant par l’élection du Parti Québécois jusqu’à la première défaite référendaire, le public traverse le temps en compagnie des différents personnages.

Projet pandémique

En pleine pandémie, les 18 comédiens-étudiants ont relevé plusieurs défis pour concrétiser ce projet. Harold Gilbert a écrit son œuvre en tenant compte des contraintes sanitaires. Les répétitions de la troupe se sont déroulées sur Zoom. La représentation finale a été tournée par NousTV Beauce-Appalaches, à la Salle Alphonse-Desjardins de Saint-Georges.

« Nos jeunes ont su s’adapter et sont restés engagés avec un haut niveau de motivation. Je tiens à souligner la persévérance et l’excellent niveau de jeu de nos comédiens-étudiants, qui se sont investis dans ce projet depuis octobre dernier », indique M. Gilbert.

Marguerite Paquet est l’une des comédiennes de cette production. « Nous avons eu seulement trois pratiques avant l’enregistrement. C’est très gratifiant d’avoir réussi à monter la pièce. Même si on gardait nos distances sur la scène, tous les comédiens restaient dans leurs personnages », dit-elle.

Critique

La première diffusion de L’affaire Simone Langelier a eu lieu le mercredi 3 mars. Jouant sans public et devant les caméras, les acteurs ont relevé le défi avec brio.

Bien adaptés à chaque époque, les dialogues compensent la restriction des mouvements en raison de la distanciation sociale. Chacune des scènes rappellera des souvenirs aux spectateurs plus âgés. Quant aux jeunes, ils en apprendront davantage sur les mœurs d’une époque pas si lointaine.

J’ai eu un grand coup de cœur pour les costumes et accessoires, qui nous ramenaient carrément dans le temps. La conclusion de l’histoire est aussi surprenante… mais je ne gâcherai pas votre écoute !

L’affaire Simone Langelier sera rediffusée les samedis 6 et 13 mars à 16h30, ainsi que les dimanches 7 et 14 mars à 17h30, sur NousTV Beauce-Appalaches (HD 555 ou Épico 100). La pièce est également accessible en tout temps ici ou en cliquant sur l’écran ci-dessous.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires