Nouveau partenariat pour conserver les travailleurs de rang

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Nouveau partenariat pour conserver les travailleurs de rang
Alexandra Lapointe est l’une des travailleuses de rang dans la région Chaudière-Appalaches. (Photo : gracieuseté)

La Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches a mis sur pied un important partenariat avec plusieurs organisations de la région. Celui-ci assurera la pérennité du service de travailleur de rang.

Cette personne développe une relation de confiance avec les agriculteurs aux prises avec de la détresse psychologique. S’inscrivant dans une approche préventive proactive, le concept de travailleur de rang est issu de l’organisme Au Cœur des familles agricoles (ACFA) et sa fondatrice, Maria Labrecque Duchesneau.

D’abord implanté comme projet-pilote en 2016, le service a confirmé sa pertinence dans toutes les sous-régions de Chaudière-Appalaches. Le monde agricole et la région de Chaudière-Appalaches sont tristement réputés pour présenter un taux de suicide généralement plus élevé que le reste du Québec.

« Diverses initiatives en santé psychologique, en collaboration notamment avec le CISSS (centre intégré de santé et services sociaux), ont été mises de l’avant ces dernières années. Le travailleur de rang constitue une ressource supplémentaire qui vient compléter l’offre en prévention dans notre région », affirme James Allen, président de l’UPA de la Chaudière-Appalaches.

Comité de financement

Au stade de projet-pilote, le service de travailleur de rang était gratuit. « Maintenant que le service s’est implanté en permanence, il est naturel que le milieu se mobilise pour payer une partie des coûts », dit M. Allen.

Un comité de financement recueillera ainsi des dons auprès d’organisations ayant cette cause à cœur. En plus de James Allen, ce comité est composé de Louis Laferrière (MRC des Appalaches), Nicolas Morin (Hipra), Mathieu Pelletier (Desjardins), Virginie Simard (La Financière agricole du Québec) et Vincent Turgeon (Banque Nationale).

Jusqu’ici, les engagements de dons sur cinq ans totalisent 12 000 $. Les besoins pour cette cause variant de 15 000 $ à 20 000 $, la campagne de financement est toujours en cours.

Les organisations souhaitant faire un don doivent contacter la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches, au 1 888 938-3872, ou à chaudiere-appalaches@upa.qc.ca.

Par ailleurs, le regroupement a embauché récemment Alexandra Lapointe comme nouvelle travailleuse de rang. Diplômée en travail social, elle est joignable à alexandralapointe@acfareseaux.qc.ca ou au 450 768-6995.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires