Masque obligatoire en classe pour tous les élèves du primaire

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Masque obligatoire en classe pour tous les élèves du primaire
(Photo : libre de droit)

Au retour de la semaine de relâche, tous les élèves du primaire devront porter un masque d’intervention (procédure) dans les classes. Cette mesure touche les écoles en zone rouge, comme c’est le cas en Chaudière-Appalaches.

Les élèves portent déjà des masques pédiatriques en tout temps lors des déplacements, dans les aires communes et le transport scolaire. Toutefois, seulement les élèves de 5e et 6e année devaient aussi le porter en classe.

Dès le lundi 8 mars, cette mesure sera élargie aux élèves de la 1reà la 4e année. Le port du couvre-visage ne sera pas obligatoire à l’extérieur, ainsi que pour les enfants de niveau préscolaire ou ayant des besoins particuliers.

« Avant et après les Fêtes, nous avons observé une hausse des cas de COVID-19 dans nos écoles. Maintenant, les nouveaux variants sont les éléments-clés de cette nouvelle mesure de prévention. Nous voulons protéger les enfants, les enseignants et la communauté contre ces variants, plus dangereux et contagieux », a précisé le Dr Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique, lors d’un point de presse le jeudi 25 février.

À l’extérieur de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), la livraison des masques d’intervention pédiatriques se fera dès la semaine du 15 mars. Le port du couvre-visage sera obligatoire jusqu’à la réception des masques d’intervention pédiatriques.

Dr Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique (gracieuseté – Émilie Nadeau)

Cette nouvelle mesure préventive ne change pas les règles établies concernant la distanciation physique pour les récréations, les déplacements à l’extérieur, la prise des repas et les cours d’éducation physique.

Quant aux assouplissements prévus par la Santé publique à l’aube de la semaine de relâche, ceux-ci entreront en vigueur le vendredi 26 février.

Ces derniers comprennent notamment la reprise des activités sportives et récréatives à l’extérieur, pour un maximum de huit personnes provenant de résidences différentes.

Plus de doses

Lors de ce point de presse, Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, a aussi annoncé la réception de 700 000 nouvelles doses du vaccin d’ici la fin mars. Les aînés demeurent prioritaires dans la vaccination ouverte au grand public.

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux (gracieuseté – Émilie Nadeau)

« Un proche aidant, qui fait une prise de rendez-vous pour une personne âgée, pourra recevra le vaccin en même temps, même si elle n’est pas dans la tranche d’âge visée », a dit M. Dubé.

Pendant la semaine de relâche, il invite les Québécois à limiter leurs contacts et respecter les règles sanitaires. « Les rassemblements dans les maisons et chalets restent interdits. Nous voulons sortir de la semaine de relâche de la bonne façon, et non pas revenir en arrière », affirme Christian Dubé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires