Le gouvernement abolit les frais pour certains services pharmaceutiques

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
Le gouvernement abolit les frais pour certains services pharmaceutiques
Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux. (Photo : Gouvernement du Québec - Émilie Nadeau)

Depuis le 25 janvier, des services en pharmacie comme la prolongation et l’ajustement d’une ordonnance, ou la prescription pour des affections mineures, sont gratuits. C’est Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, qui a fait l’annonce de l’abolition de ces frais. Cela représente un investissement annuel de 17 M$.

À lire aussi : Des pharmaciens formés pour administrer des vaccins

« Les contributions financières mises en place par les précédents gouvernements ont malheureusement amené plusieurs patients à refuser les services du pharmacien. Notre gouvernement change les règles du jeu. En mettant à profit la contribution des pharmaciens dans notre réseau de santé, nous anticipons une réduction de la pression sur la première ligne médicale de soins. Considérant le contexte de la COVID-19, il est d’autant plus important d’assurer que le bon patient soit traité par le bon professionnel, au bon moment », souligne Christian Dubé.

Auparavant, les citoyens qui se présentaient à la pharmacie devaient débourser une partie du coût des services du pharmacien pour ses activités professionnelles. Ces services seront désormais offerts gratuitement à tous les citoyens assurés par le régime public ou un régime privé.

« Cette décision permettra d’utiliser de manière plus efficiente l’expertise du pharmacien, tout en offrant aux patients un accès beaucoup plus large aux activités cliniques. L’élimination de la contribution financière des patients constituait une demande historique des pharmaciens propriétaires. C’est un gain majeur pour les patients. Plusieurs choisissaient de ne pas recourir aux services cliniques offerts par les pharmaciens pour des raisons financières », indique Benoit Morin, président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires