L’amour est à la télé

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
L’amour est à la télé
« L'amour est dans le pré » est diffusé les jeudis à 20 h sur la chaîne Noovo. (Photo : gracieuseté)

TÉLÉVISION. Depuis le 14 janvier dernier est en ondes la neuvième saison québécoise de L’amour est dans le pré sur la chaîne Noovo. À travers 13 épisodes, les téléspectateurs feront entre autres la connaissance d’Alex de Saint-Elzéar, pour qui l’expérience télé s’est révélée très positive.

« Ça s’est super bien passé. Je suis très heureux de mon expérience, autant devant la caméra que derrière. On se faisait dorloter par l’équipe de production; c’est une expérience incroyable. Je me suis laissé embarquer », a-t-il affirmé.

Tel qu’il l’a raconté, le Beauceron de 30 ans n’a réalisé que l’an dernier qu’il était prêt à vivre en couple. Plus précisément, c’est le confinement qui lui a fait comprendre ce qui lui manquait.

« J’ai une grande famille, j’ai un grand cercle d’amis… Mon entourage me comblait. La pandémie a tout changé. Ensuite, seul à la maison, je ne pouvais plus m’entraîner et je voyais juste mon frère de loin en travaillant sur la ferme. En avril 2020, je me suis autodiagnostiqué une mini dépression. La première chose que j’ai faite est de m’inscrire à L’amour est dans le pré », sourit-il.

Alex trouvera-t-il l’amour? (Photo gracieuseté)

Après coup, le candidat a été chaudement encouragé par des gens qui ont tenté l’expérience par le passé. « Le seul but de l’émission est de former des couples. […] C’est quand dans ta vie que tu as la chance d’avoir une caméra chez toi qui te présente sous ton meilleur jour? Ils mettent tout en œuvre pour que ça marche. Je pense qu’il n’y a pas une saison où il n’y a pas au moins un couple qui est encore ensemble », a-t-il appuyé, en ajoutant que ses proches lui ont souligné deux fois plutôt qu’une son authenticité à l’écran. « Il n’y a rien de mieux que L’amour est dans le pré pour rencontrer! »

Mentionnons qu’Alex est le premier candidat homosexuel de l’histoire de l’émission. Toutefois, être le premier ne fait aucune différence pour lui. « Être homosexuel n’a jamais été un enjeu pour moi. Être le premier, je m’en fous. Je n’ai pas besoin « d’exposition ». […] Mais, si ma présence peut permettre des discussions ouvertes en famille, c’est bien », dit-il, en indiquant que les réseaux sociaux lui envoient continuellement « de grandes vagues d’amour » depuis son inscription.

Ainsi, au fil des jours, il fera la connaissance de trois prétendants. En ce qui le concerne, Alex cherche un amoureux non-fumeur, qui veut des enfants, qui fait du sport et qui aime voyager. « Physiquement, je n’ai pas de critère. Je me fie à mon instinct pour voir si la chimie se développe. »

Toutefois, l’Elzéarois a prévenu la production qu’avec quatre hommes gais dans une même maison pendant une semaine, il n’était pas impossible que ce ne soit pas un couple qui se forme, mais bien deux! À suivre…

Il faut savoir que l’entremise familiale compte une centaine de vaches laitières, 25 000 poulets, 1000 porcs, 2000 entailles (sirop d’érable), de même qu’une meunerie qui produit 400 tonnes de moulée par année. En 2017, lui et les siens ont été nommés « Famille agricole de l’année » par l’Union des producteurs agricoles de la Chaudière-Appalaches.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
jean-pierre fréchette
jean-pierre fréchette
1 mois

je te souhaite de trouver vraiment le bonheur tu es vraiment une bonne personne j ai écouté l émissions et tu mérite quelqu un de bien avec tes valeurs ne les perds pas surtout car tu es un homme spécial bonne chance xx