Une nouvelle bière en Beauce

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Une nouvelle bière en Beauce
Mathieu Marcoux, copropriétaire, Louis-Matthieu Rousseau, copropriétaire, Jean-Philippe Chassé, ami de la famille, de même que les responsables des réseaux sociaux Annabel Marcoux, conjointe de Louis-Matthieu (et sœur de Mathieu) et Geneviève Tremblay, conjointe de Mathieu. (Photo : gracieuseté)

AFFAIRES. Pour son créateur, mettre au point une bière artisanale donne rarement le résultat espéré. Pourtant, Mathieu Marcoux et Louis Mathieu-Rousseau, deux beaux-frères qui expérimentaient des recettes depuis quelques années, ont réussi à donner vie à des mélanges qui ont fait fureur chez leurs proches. L’un et l’autre ayant un penchant pour l’entrepreneuriat, il n’en fallait pas plus pour les convaincre de lancer Pilgrim – microbrasserie familiale à Saint-Elzéar.

Pour commencer, l’entreprise propose deux bières aux consommateurs: la Blanche aux framboises et la Pale Ale (bière blonde au goût d’agrumes et de malt grillé). Elles sont disponibles depuis le mois dernier à Saint-Elzéar, Saint-Prosper et Saint-Apollinaire, de même qu’au IGA Extra Boucherie Veilleux à Sainte-Marie depuis le 11 janvier.

De plus, au cours de l’hiver, deux autres bières gagneront les tablettes des supermarchés. « Nous avons sept ou huit recettes en banque, prêtes à être brassées », a avancé Louis-Matthieu Rousseau.

Pour le moment, deux produits sont disponibles à Saint-Elzéar, Sainte-Marie, Saint-Prosper et Saint-Apollinaire. (Photo gracieuseté)

Une affaire de famille

Pour les beaux-frères, lancer une microbrasserie représente deux ans de travail. Il faut mentionner que leurs conjointes participent également à l’entreprise. Le plus grand défi à leur avis est l’éducation des gens qu’il reste à faire afin qu’ils puissent se retrouver au milieu de toutes les saveurs disponibles sur le marché. Ils souhaitent ainsi se démarquer avec des bières goûteuses, mais peu amères.

« Les gens voient la différence », a commenté Mathieu Marcoux, d’avis que les amateurs autant que les connaisseurs se retrouveront avec leurs produits.

Mentionnons que Pilgrim – microbrasserie familiale ne possède pas d’adresse pour le moment. Toutefois, acquérir une ferme brassicole fait partie des ambitions des deux hommes. D’ici là, ils font affaire avec La Forge du Malt de Trois-Rivières et entendent bien continuer de peaufiner leurs recettes. « On va voir les possibilités », a lancé M. Marcoux, en précisant que la rapidité à laquelle se matérialisera le projet dépendra de l’engouement du public. Dans cet ordre d’idées, les premiers commentaires reçus semblent très prometteurs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires