Appel à la vigilance pour diminuer les accidents au travail

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Appel à la vigilance pour diminuer les accidents au travail
Les employeurs doivent former et superviser adéquatement les travailleurs. (Photo : L’Éclaireur Progrès - Archives)

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a constaté plusieurs accidents graves dans les dernières semaines, en Chaudière-Appalaches.

L’organisme rappelle aux travailleurs et employeurs de rester vigilants et de poursuivre leurs efforts de prévention.

« À l’approche des Fêtes, avec la fatigue cumulée en raison de la pandémie, il importe d’unir nos efforts afin d’assurer la santé et la sécurité de tous. La prévention des accidents passe par une prise en charge efficace de la santé et de la sécurité du travail », précise la CNESST, par voie de communiqué.

Les principaux acteurs des milieux de travail doivent procéder à une bonne évaluation des risques et à la planification des travaux à exécuter. Ils ont l’obligation de former et superviser adéquatement les travailleurs sur les tâches à accomplir.

« En vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST), les employeurs ont l’obligation de protéger les travailleurs. Ils doivent mettre en œuvre des mesures d’identification, de contrôle et d’élimination des risques dans tous les lieux de travail. Il incombe à l’employeur le choix du moyen pour satisfaire à ses obligations légales », rappelle la CNESST.

Quant au travailleur, il doit prendre les mesures nécessaires pour protéger sa santé, sa sécurité ou son intégrité physique et veiller à ne pas mettre en danger la santé, la sécurité ou l’intégrité physique des autres personnes qui se trouvent à proximité des lieux de travail.

En 2019, 5930 accidents du travail sont survenus en Chaudière-Appalaches. Quatre d’entre eux ont causé un décès.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
AIGOUN SAID
AIGOUN SAID
6 mois

Bonjour,
je ne comprends pas la demande de prévention, elle n’est pas obligatoire comme en France. Il est necessaire aux inspecteurs de travail de sortir de leurs bureaux et d’aller faire des côntroles, ils sont payés pour ça.
Si les fautes sont dues aux manquements des Maîtres d’ouvrage, employeurs, préventionnistes, des santions à l’encontre.
La loi oblige les Maîtres d’ouvrage à désigner un coordonnateur sécurité et protection de la santé (csps) pour tous chantiers btp afin d’analyser et prévenir des risques d’accidents.
Elles est la faute ???