Le tourisme : un secteur économique sous-estimé ?

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Le tourisme : un secteur économique sous-estimé ?
Nos entreprises touristiques proposeront une multitude d’activités pour s’amuser cet hiver. (Photo : gracieuseté Stéphane Allard - TCA)

En collaboration avec l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, Tourisme Chaudière-Appalaches a dévoilé les résultats d’un sondage sur l’opinion publique à l’égard du tourisme.

Réalisée par la firme Léger, cette enquête révèle une amélioration appréciable de la perception du public à l’égard de l’industrie touristique.

Ainsi, 68% des répondants croient que l’industrie touristique a été plus négativement touchée que les autres secteurs de l’économie québécoise, depuis le début de la pandémie.

Presque tous les gens sondés (97 %) pensent que la contribution de l’industrie touristique est importante dans la vitalité économique du Québec et de ses régions. De plus, 80 % des répondants possèdent une perception positive du domaine touristique.

Beaucoup de revenus

Questionnés sur les revenus annuels de 16 G$ générés par l’industrie touristique québécoise, 55 % des sondés croyaient cette donnée moins élevée. Une personne sur deux sous-estimait la somme de 13 G$ que rapporte l’industrie touristique canadienne en taxes et impôts au gouvernement fédéral.

Finalement, 56 % des sondés croient que les infrastructures et activités touristiques, dans les régions du Québec, profitent autant aux touristes qu’à la population locale.

« En période de pandémie, notre industrie touristique a été largement touchée. Ça paraît chez nos entrepreneurs qui sont plus essoufflés à gérer les mesures sanitaires et attentes de leurs clients, sans parler des revenus à la baisse pour une grande majorité de nos entreprises touristiques », mentionne Richard Moreau, directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches.

Il est persuadé que le tourisme contribuera à la reprise économique en Chaudière-Appalaches l’an prochain.

« Avec des recettes annuelles de 235 M$ qui soutiennent plus de 5 000 emplois directs et indirects, l’industrie touristique de la Chaudière-Appalaches se classe huitième sur les 22 régions touristiques du Québec, en termes d’achalandage et de recettes touristiques. Dans tous les secteurs géographiques de la région, les offres d’activités n’ont jamais été aussi présentes », affirme M Moreau.

Le sondage a été mené du 6 au 8 novembre 2020, auprès d’un échantillon représentatif composé de 1 000 Québécois et Québécoises de 18 ans et plus, pouvant s’exprimer en français ou en anglais.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires