Une saison de motoneige axée sur le local ?

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins

Encourager l’économie locale est devenue un concept populaire durant la pandémie. Tourisme Chaudière-Appalaches mise sur cette idée pour sauver la prochaine saison de motoneige.

À lire aussi : Les clubs de motoneige pourraient fermer leurs relais

Ce sport entraîne normalement des milliers de dollars en retombées économiques dans les commerces de la région. En 2020-2021, ces derniers ne pourront pas compter sur l’appui des touristes hors Québec.

« Cet été, on a observé une certaine compensation avec l’augmentation du tourisme québécois. On croit que ça peut se reproduire cet hiver. Ça dépendra des mesures sanitaires que les gens auront à respecter », précise Louis Chamberland, directeur des affaires électroniques et responsable du secteur motoneige chez Tourisme Chaudière-Appalaches.

L’organisme vient de publier la nouvelle édition de sa carte hydrofuge, en collaboration avec Tourisme Centre-du-Québec. À elles seules, ces deux régions regroupent plus de 4000 kilomètres de sentiers. Différents itinéraires, allant d’une journée à quatre jours, ont été conçus pour s’ajuster aux envies des motoneigistes.

« Les voyages interrégionaux ne sont pas recommandés (par la Santé publique). Toutefois, notre région reste un grand terrain de jeu pour les motoneigistes. Quelqu’un peut partir de Thetford et passer par Lévis et Saint-Georges, en profitant des hébergements disponibles », dit Louis Chamberland.

Date fatidique du 23 novembre

La cache du Golf à Beauceville est l’un des hébergements profitant grandement de la clientèle motoneigiste. Donnant accès aux sentiers provinciaux 55 et 75, l’établissement a ajusté ses prix pour attirer une clientèle plus régionale.

« Nous saurons en janvier comment devrait se dérouler notre saison hivernale. On a déjà perdu notre clientèle américaine et les clubs de hockey (tournois). C’est aussi plus compliqué pour la restauration », admet Mélissa Fortin, adjointe à la direction.

« Je crois beaucoup au concept de l’achat local, mais tout va dépendre de l’annonce de la Santé publique du 23 novembre. Ce sera plus difficile si les mesures sanitaires sont prolongées en zone rouge », mentionne Stéphane Desroches, directeur général de la Fédération des clubs de motoneige du Québec (FCMQ).

La liste des itinéraires, les conditions des sentiers et une carte interactive sont disponibles ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires