Marie-Chantal Nadeau: parcours inspirant d’une comédienne

Marie-Chantal Nadeau: parcours inspirant d’une comédienne
Marie-Chantal Nadeau. (Photo : Caroline Poulin)

Sur une ferme de Vallée-Jonction vivait une petite fille. Extravertie, souriante et débordante d’imagination, Marie-Chantal Nadeau a grandi au sein d’une famille aimante. Ses parents, certainement dotés d’un grand sens de l’entrepreneuriat, étaient toutefois plutôt casaniers. Cela n’a pas empêché la petite fille de tracer son chemin…

Déjà enfant, elle adorait écouter la télévision et refaire ce qu’elle voyait à l’écran. Plus tard, alors qu’elle travaillait au Casse-Croûte Ti-Paul, elle faisait de même et imitait la clientèle. L’intérêt commençait…

En secondaire 2, avec l’aide de quelques amies, elle fonde l’équipe de cheerleading des Panthères de l’École secondaire Veilleux de Saint-Joseph. Mais, lorsque Marie-Chantal Nadeau a une idée derrière la tête, elle ne l’a pas dans les pieds! Tellement que l’année suivante, l’institution remarque le sérieux de la démarche et appuie son initiative.

Il faut mentionner qu’entretemps, la Valléenne a remporté le concours Miss Teen Québec, ceci en 2003. Elle avait alors 15 ans. De cette expérience, elle a appris à se faire confiance et à toujours faire de son mieux. « C’est de même pour tout dans la vie », a-t-elle soulevé.

À la fin du secondaire, l’adolescente s’est fait approcher pour entrer dans des programmes de cheerleading au cégep, mais son esprit était ailleurs. En effet, même si elle n’avait jamais fait de théâtre ni d’improvisation, elle avait d’autres ambitions…

Marie-Chantal Nadeau dans « Les Écorchés ».

Au bout de ses rêves

À l’époque, Édith Laplante de la vie étudiante à l’École secondaire Veilleux lui parle du Conservatoire Lassalle (aujourd’hui fermé) à Montréal et de l’importance de « suivre son cœur ». Quant à ses parents, ils lui ont simplement dit que dans la vie, il faut suivre sa passion, peu importe ce que c’est. Pourvu que ça se fasse dans la joie. Elle avait le feu vert! C’est ainsi qu’elle entra par la grande porte du sixième art.

Ont suivi un stage de théâtre à Londres en 2011, quelques voyages « en sac à dos » et surtout sa rencontre avec son agente artistique Marie-Hélène Bibeau, avec qui elle s’est tout de suite entendue.

Aujourd’hui âgée de 33 ans, la mère de deux enfants a joué dans plusieurs publicités, le film « Le rang du lion », les pièces de théâtre « Sauce brune », « Shooter » et « Les Écorchés », de même que quelques petits rôles à la télévision.

Récemment, après avoir tenté de se lancer dans une nouvelle carrière de courtière immobilière en 2016, elle a créé (avec Benoît Finley) la série humoristique « Contre-offre », qui devrait être en ondes à compter de janvier prochain sur la chaîne Noovo. Marie-Chantal Nadeau y campe d’ailleurs le personnage de Nancy, que le grand public « va aimer haïr » à son avis.

Enfin, depuis quelque temps, elle travaille sur une série de capsules sur Facebook visant à dénoncer la grossophobie (les mauvaises attitudes et les préjugés envers les personnes obèses). Les commentaires positifs se multiplient sur sa page.

Que fera Marie-Chantal Nadeau demain?

 

 

 

 

*Voici la première chronique « Inspirer pour motiver » en collaboration avec Jeannyl Gilbert, visant à inspirer les jeunes en présentant le parcours audacieux de gens de différents horizons.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires