Souvenirs d’une autre époque

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Souvenirs d’une autre époque
Jean-Luc Parenteau, en compagnie de Philippe Rochette, qui a participé étroitement à la rédaction du livre. (Photo : gracieuseté)

LITTÉRATURE. Il y a plus de 45 ans, Jean-Luc Parenteau de Sainte-Marie partait pour un voyage qui allait durer trois ans. Alors transformé et aujourd’hui à l’heure de la retraite, il a décidé de raconter son périple de jeunesse dans un livre intitulé « Poussières de mémoire – Récit d’un voyage 1974 – 1977 ».

Édité par la maison Fondation littéraire Fleur de Lys, le livre tend à remémorer aux gens de sa génération certains aspects des années ’70, tout en transmettant aux plus jeunes les valeurs qui animaient les jeunes de cette époque.

« Nous n’avions aucun moyen de communication autre que le courrier traditionnel avec ses délais qui se comptaient en mois entre l’envoi et la réponse. Sans moyen financier (pas de cartes de guichet, de crédit), nous avions l’obligation d’entrecouper le voyage de travail, souvent au noir. Donc, un voyage dans la simplicité volontaire avant même que le concept soit inventé. […] Pas d’horaire, pas d’itinéraire, donc des découvertes chaque jour. Je ne fais que témoigner d’une époque qui n’existe plus », a présenté l’auteur.

La page couverture du livre. (Photo gracieuseté)

Le voyage d’une vie

Son voyage l’avait emmené un peu partout en Europe et en Asie. « Il n’existait même pas de guide, alors on sentait le vent, on écoutait la rumeur chez les gens de la route et on y allait », a-t-il raconté.

Il rappelle aussi que dans ces années-là, il était déçu de la défaite du Parti québécois de 1972, la guerre du Vietnam et les Beatles étaient sur toutes les lèvres, tandis que le « peace and love » n’était pas si « peace and love » qu’on pourrait le croire. De plus, son désir d’aller voir ailleurs était grand, tout comme celui de ne pas embarquer dans le « métro, boulot, dodo ».

« Dans les années ’70, nous avons été plusieurs à prendre la route de l’Asie, rejetant le confort et l’indifférence des sociétés occidentales. Certains y ont trouvé ce qu’ils cherchaient et y sont restés. Parmi ceux qui sont revenus, nombreux sont ceux qui ont été transformés à jamais par ce voyage. »

Pour en savoir plus, le livre est disponible dès maintenant en version papier et numérique au https://livrequebec.com/.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires