Les enseignants plantent leurs fanions

Les enseignants plantent leurs fanions
La saison des fanions est florissante sur les terrains de la CSSBE. (Photo : gracieuseté)

ÉDUCATION. > Le parterre du siège social du Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin (CSSBE) a été décoré par 1586 fanions, un pour chacun des membres du Syndicat de l’enseignement de la Chaudière (SEC-CSQ).

Par ce geste d’éclat, le syndicat désire rappeler à leur employeur que les profs sont toujours en négociation malgré la pandémie.

« Le contexte très difficile que nous vivons présentement ne doit pas nous faire oublier que les enseignantes et enseignants sont présentement en pleine négociation pour le renouvellement de leur convention collective nationale, à la demande du gouvernement. Il est primordial de rester mobilisés pour éviter qu’il ne tente de profiter de la situation pour obtenir une entente au rabais. Les profs sont à bout de souffle depuis plusieurs années; leur salaire et leurs conditions de travail doivent impérativement s’améliorer. Ça, ce n’est pas négociable », explique Dominic Loubier, président du SEC-CSQ.

Cette opération vise à faire savoir à leur employeur qu’ils sont toujours mobilisés pour améliorer leurs conditions de travail difficiles, malgré une rentrée hautement complexifiée par le contexte actuel de crise sanitaire.

Rappelons qu’en mai dernier, le gouvernement a présenté une offre au personnel enseignant qui a été rejetée dans une proportion de 97 %. Une contre-proposition a été soumise par la partie syndicale le 9 juin dernier, mais qui est restée lettre morte jusqu’à maintenant.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires