Les frères Marcoux partagent un rêve olympique

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Les frères Marcoux partagent un rêve olympique
Raphaël et Philippe entourent leur père Yvan Marcoux. (Photo : gracieuseté)

NATATION. Les frères Philippe et Raphaël Marcoux originaires de Sainte-Marie fréquentent respectivement les universités Yale (à New Haven au Connecticut) et Harvard (à Cambridge au Massachusetts). Or, ils ont tous deux la chance de faire partie de leur équipe universitaire de natation et sont l’un comme l’autre des espoirs canadiens pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2021.

Afin d’en savoir davantage à propos de leur réalité, Beauce Média s’est entretenu avec Philippe Marcoux. Âgé de 21 ans, l’Américain aux jarrets noirs est un étudiant de troisième année en économie et sciences politiques. Il faut savoir que son frère et lui ont commencé à nager vers l’âge de 7 ans à Hawaii, où ils avaient déménagé lorsqu’ils avaient 5 et 4 ans.

« Ce qui me motivait le plus à propos de la natation était le fait que cela pouvait m’aider à être recruté dans une université. Mais, une fois que j’ai réalisé le potentiel qu’il y avait jusqu’à la fin de ma carrière au secondaire, j’ai su que je pouvais en tirer quelque chose », a-t-il affirmé.

Raphaël, Yvan, Clément et Philippe Marcoux.

Aujourd’hui, dans l’équipe de natation, Philippe Marcoux se spécialise dans les sprints, plus précisément en style libre et en nage papillon. Un bon choix, si on considère qu’il est devenu le champion de l’état de la Floride (il résidait à Fort Lauderdale) de même que « Nageur de l’année » en 2017 par le journal Miami Herald.

Mais attention, cela n’a pas été facile. Le sport prenait beaucoup de son temps et il a dû faire de nombreux sacrifices pour améliorer son temps. Un effort à ne pas négliger, considérant que le Canada ne choisit que les deux meilleurs de chaque épreuve pour les Jeux olympiques… Néanmoins, l’an dernier, il a su mener Yale à sa première victoire de nage à relais depuis 1975. Philippe Marcoux détient également les records pour cette même épreuve pour Yale et l’Université Laval.

Ombre au tableau, les essais olympiques canadiens ont été annulés cette année en raison de la Covid-19. En attendant un retour normal de la situation, les deux frères habitent actuellement à Tallahassee (toujours en Floride), suivent des cours en ligne et s’entraînent avec l’équipe de natation de la Florida State University.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Denis Boulanger
Denis Boulanger
19 jours

Wow quelle performance vous êtes la fierté de beaucoup de gens, de bien des regions et surtout de votre maman. Je vous ai vu faire vos premiers pas en beauce quand vous étiez des petits cul et c’est impressionnant tout ce que vous avez accompli depuis ce temps bravo