Zone orange, signal d’alarme pour la CCINB

Zone orange, signal d’alarme pour la CCINB
Chantal Gravel, présidente de la CCINB. (Photo : François Laliberté – Imagicom)

AFFAIRES. La Chambre de commerce et d’industrie Nouvelle-Beauce (CCINB) est préoccupée par les conséquences négatives possibles pouvant être ressenties par les entreprises, à la suite de l’apparition de la zone orange pour la région de la Chaudière-Appalaches. La CCINB demande au gouvernement de faire les bons choix pour notre économie régionale. 

La Chambre est consciente que chacun se doit de poser des gestes responsables afin de respecter les mesures sanitaires pour éviter la propagation du virus. Cependant, les effets collatéraux d’un éventuel reconfinement sont à prendre en considération.

« Notre centre commercial, nos gyms, nos restaurants et nos salons de coiffure se sont relevés du dernier confinement. Une seconde fermeture forcée pourrait être fatale pour plusieurs d’entre eux », a déclaré Chantal Gravel, présidente de la CCINB.

« On sent que le moral de nos membres est touché, le taux d’anxiété est particulièrement élevé. Un reconfinement éventuel serait difficile à surmonter pour plusieurs », d’appuyer Nancy Labbé, directrice générale de la Chambre.

L’organisation désire rappeler à ses membres qu’elle est présente plus que jamais afin de les accompagner dans leur développement, notamment en organisant des activités de réseautage qui respectent les normes sanitaires exigées, telles que l’organisation de la semaine du réseautage les 13 et 14 octobre, son Cercle des Gens d’Affaires, l’organisation d’un marché de Noël extérieur, ou encore la diffusion de vidéos en direct sur les réseaux sociaux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires