Reconnaissance éclatée pour les employés d’Aptas

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Reconnaissance éclatée pour les employés d’Aptas
Le disc-jockey (DJ) Keith Whitlock a offert quelques titres popularisés par Elvis Presley. (Photo : Beauce Média – Hubert Lapointe)

SAINTE-MARIE. Le Groupe Aptas a souligné son 40e anniversaire le samedi 12 septembre dernier au Centre Caztel de Sainte-Marie. En tout, quelque 180 participants, et près de 500 de plus en ligne, ont assisté à la soirée d’humour organisée en l’honneur des employés de l’entreprise.

« Nous sommes fiers de voir où est rendue l’entreprise aujourd’hui. […] Se sentir utile à la société et se prouver à soi-même qu’on est capable de réaliser des choses extraordinaires, ça, ça n’a aucun prix », a commenté Vital Labonté, président de l’entreprise. Il faut rappeler que le Groupe Aptas compte 135 travailleurs dans trois usines (deux à Sainte-Marie et une à Saint-Malachie), dont 68 % d’entre eux vivent avec des limitations.

« Ça n’a pas été facile à cause de la Covid-19. On travaillait sur la soirée depuis janvier, mais tout a dû arrêter en mars. Il y a deux semaines, nous avions vu que c’était possible, alors on a triplé d’ardeur. […] La tenue de l’événement démontre que nous sommes une entreprise qui sait s’adapter », a raconté Lionel Bisson, directeur général de Groupe Aptas.

Le point culminant de la soirée a été lorsque M. Bisson a remis des plaques de reconnaissance à Lorraine St-Hilaire, Michel Turmel, Guy Audet, Adrien Boutin et Michel Leclerc, soit cinq employés qui ont passé à travers les quatre décennies de Groupe Aptas. De plus, le député de Beauce-Nord Luc Provençal a profité de l’occasion pour remettre un certificat de l’Assemblée nationale à Vital Labonté. L’honneur est venu souligner le caractère indispensable de l’entreprise pour la communauté.

Laboratoire de l’humour

L’anniversaire était animé par Gino Lévesque. Membre de la Société des trois, il était au Centre Caztel avec les humoristes Gabrielle Caron, Marko Métivier et P-A Méthot. Or, il était surtout présent avec le Laboratoire de l’humour.

Selon ce concept, plusieurs membres du public avaient une télécommande en main afin de faire savoir quels gags les ont fait le plus rire. Ce faisant, les humoristes savent quelles parties de leur numéro ont fonctionné le mieux et lesquelles sont « malades ». « Les humoristes reçoivent ainsi un bilan de santé de leurs textes. Le public, c’est le docteur de l’humour! », a commenté l’animateur.

Si ledit concept existe depuis 8 ans, la soirée du Groupe Aptas était la première offerte en webdiffusion. Parenthèse, la Société des trois travaille actuellement sur une application interactive qui permettra bientôt aux gens à la maison de noter (aussi) leurs fous rires.

Pour clore le tout, le disc-jockey (DJ) de la soirée Keith Whitlock a revêtu une tenue de circonstance et a offert en chanson quelques titres popularisés par Elvis Presley.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des