Extreme mountain race: plaisir fou sur la montagne

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Extreme mountain race: plaisir fou sur la montagne
La Extreme mountain race a rencontré le succès espéré. (Photo : Beauce Média – Hubert Lapointe)

VALLÉE-JONCTION. La cinquième édition de la course « Extreme mountain race », tenue le dimanche 13 septembre dernier au Club Ski Beauce de Vallée-Jonction, a vraisemblablement été la meilleure de toutes.

En effet, la coorganisatrice Nathalie Rousseau, qui a compté quelque 200 participants, a surtout compté beaucoup de nouveaux visages, et ceux-ci auraient presque tous laissés entendre qu’ils reviendraient l’année prochaine.

Par ailleurs, elle sait pertinemment que la Covid-19 a mis des bâtons dans les roues de bon nombre de courses à obstacles cette année. Mais, puisque le défi de Vallée-Jonction est de moindre envergure et qu’il profite d’un très grand terrain, le respect des mesures sanitaires en est facilité.

Léger fait cocasse, les coureurs qui se sont inscrits au parcours de 5 km en ont plutôt couru 6,5. « On leur a joué un petit tour. Ils peuvent être encore plus fiers en finissant! », a-t-elle souri.

De plus, la vague des pompiers, la première (officielle) de l’histoire de la Extreme mountain race, a convaincu 13 sapeurs de prendre le départ. « C’est un bon début! », est satisfaite Mme Rousseau. Il faut souligner que plusieurs ont parcouru les 2 km avec leur attirail complet sur les épaules, pour une soixantaine de livres supplémentaires.

Sur la piste

Chez les femmes, Mélissa Vachon de Saint-Joseph est arrivée en troisième position au parcours de 6,5 km. Présente tous les ans, elle est d’avis que la cinquième sera l’édition à battre. « C’est leur meilleure. Il y a plus d’obstacles, plus de course en sentier… Chaque année, ça s’améliore! », a-t-elle affirmé.

Chez les hommes, Germain Bédard de Saint-Patrice est arrivé le premier, et ce, tant sur le trajet de 6,5 km que pour le parcours des pompiers. S’il en était à son baptême à Vallée-Jonction, c’est en tant qu’habitué des courses à obstacles qu’il a soulevé les qualités de l’événement. « C’est un très beau parcours. Il y a de belles variations montées-descentes, ça force bien les jambes! », dit-il, en ajoutant que la température était parfaite.

Rappelons que les profits de l’activité seront remis au Club Ski Beauce. L’an dernier, les quelque 4500 $ donnés avaient permis d’appuyer l’aménagement du parc de neige. Enthousiaste, Nathalie Rousseau s’attend à dépasser cette somme cette année.

Selon les plans, le Club Ski Beauce ouvrira aux skieurs et planchistes à compter du 11 décembre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des