Des sculpteurs 100 % québécois pour Beauce Art en 2021

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Des sculpteurs 100 % québécois pour Beauce Art en 2021
Les dix sculptures ne seront pas créées sur place, comme lors des six éditions précédentes. (Photo : L’Éclaireur Progrès - Archives)

Après une pause obligée, le Symposium international de la sculpture de Saint-Georges, chapeauté par Beauce Art, reviendra dans une autre formule en mai 2021.

Accueillant normalement des sculpteurs de différents pays, le prochain symposium regroupera seulement des créateurs québécois. Selon Paul Baillargeon, président de Beauce Art, les circonstances actuelles de la COVID-19 ne permettent pas d’inviter des artistes internationaux.

«C’est un événement que l’on planifie sur plusieurs mois. En respect pour le public et nos commanditaires, on ne pouvait pas sauter deux années de suite. On voit encore les beaux résultats donnés par les six symposiums précédents», dit celui-ci.

Comme à l’habitude, les sculpteurs souhaitant prendre part à l’événement seront choisis par un jury. La thématique du symposium prévue en 2020, Radiance au grand air, sera réutilisée pour cette septième édition.

Toutefois, les dix sculpteurs concevront leurs œuvres chez eux, et non pas sur le stationnement du centre sportif Lacroix-Dutil. Beauce Art s’engage à fournir des matériaux et services aux artistes, malgré la distance.

Paul Baillargeon, président de Beauce Art.

«Par exemple, on pourrait couper des métaux ici et les envoyer aux sculpteurs. Certains artistes auront probablement des contacts dans leur milieu pour les aider», mentionne M. Baillargeon.

Programmation incertaine

Le septième Symposium international de la sculpture ne s’étendra pas sur plusieurs jours. Au cours des prochaines semaines, le comité organisateur décidera en quoi consistera la programmation.

Les sculptures de la septième édition seront installées sur la promenade Redmond, entre le Rock Café et le Grand Marché Beauce-Sartigan.

«C’est sûr qu’on fera une inauguration officielle pour les sculptures. Il y aura peut-être des activités avec le public, comme les autres années. Ça dépendra où on en est avec la COVID-19. La sécurité des artistes et du public est prioritaire», confirme Paul Baillargeon.

Si le souper-bénéfice effectue un retour, il sera animé par Nancy Labbé, invitée prévue pour l’édition 2020. Propriétaire de la compagnie Nancy Labbé, animation authentique, elle est aussi directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Nouvelle-Beauce.

En attendant la prochaine édition, Beauce Art vous invite sur sa page Facebook, à découvrir en images des multiples sculptures exposées dans divers pays.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des