De nouvelles écoles à Sainte-Marie et Saint-Charles

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
De nouvelles écoles à Sainte-Marie et Saint-Charles
L'école Maribel de Sainte-Marie sera démolie une fois que la construction de la nouvelle école sera terminée. (Photo : Beauce Média – Archives)

ÉDUCATION. C’est entre les murs de l’école Maribel de Sainte-Marie que Marie-Ève Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, a annoncé un Plan québécois des infrastructures 2020-2030 de près de 130 M$. L’investissement viendra appuyer la construction, l’agrandissement et la rénovation d’écoles dans la région.

« Nous voulons que les élèves soient motivés pour aller à l’école. […] Le milieu de vie a une incidence majeure sur leur réussite », a commenté Mme la ministre.

Le plus grand de ces investissements concerne le remplacement de l’école Maribel, pour une enveloppe environnant les 25 M$. Le nouvel établissement, dont le site n’a pas encore été déterminé, comptera d’ailleurs 21 classes plutôt que les 17 actuelles afin de mieux répondre à la demande. Normalement, la construction de la bâtisse sera terminée dans 3 ans. Il est à noter que le terrain sera offert par la Ville.

« Environ 99 % des détails sont réglés. Les négociations finales concernent le terrain. […] Ces investissements vont permettre à nos élèves de développer leur plein potentiel », est heureux Normand Lessard, directeur général du Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin. À cela, Luc Provençal, député de Beauce-Nord, a soulevé que le site devrait être connu d’ici trois ou quatre mois.

L’autre projet majeur concerne la construction d’une école primaire de 15 classes à Saint-Charles-de-Bellechasse; une ambition à 18,8 M$. Ici, le site a été déterminé et les responsables en feront l’annonce prochainement.

Précisons que les travaux seront réalisés selon la nouvelle vision gouvernementale en matière de construction, d’agrandissement et de rénovation d’écoles (adaptées aux nouvelles méthodes d’enseignement, espaces communs, etc.).

Par ailleurs, un montant de 78,8 M$ a été alloué pour différents projets de rénovation d’écoles dans toute la région de Chaudière-Appalaches.

Le Plan québécois des infrastructures 2020-2030 représente près de 130 M$ en investissements dans la région.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires