Du « Noovo » pour Marie-Chantal Nadeau

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Du « Noovo » pour Marie-Chantal Nadeau
Marie-Chantal Nadeau, tenant le scénario de l'un des épisodes de sa série. (Photo : gracieuseté)

TÉLÉVISION. La comédienne Marie-Chantal Nadeau de Vallée-Jonction, alors qu’elle tentait une nouvelle carrière de courtière immobilière en 2016, a vécu différentes aventures. À force de griffonner ces situations abracadabrantes du quotidien, elle s’est rendu compte de leur fort potentiel.

« Mes 20 premières transactions ont eu des péripéties. Un matin, j’ai perdu 16 000 $ avant même de prendre mon café. […] Tous les jours, tu te lèves et il y a de quoi qui ne marche pas. Il y a autant d’histoires qu’il y a de clients! », se souvient-elle.

Un jour, elle a présenté ses notes au scénariste Benoît Finley. Comble du hasard, il avait déjà eu une idée semblable. Ils ont donc décidé d’unir leurs efforts afin de développer une série télé digne de ce nom. Baptisé « Contre-offre », le tout a nécessité deux ans de travail.

Le produit a ensuite été présenté au producteur Martin Roy de Pixcom, qui a très rapidement embarqué dans leur folie. En décembre dernier, le contrat était signé. M. Roy a ensuite eu le défi de dénicher un diffuseur. La pêche a été bonne, car la chaîne Noovo (Bell Média) souhaitait justement se lancer dans la production de fiction 100 % québécoise.

Enfin, toute une équipe d’auteurs a joint le projet (avec Marie-Chantal Nadeau comme consultante), et le tournage, retardé en raison de la pandémie, a pu débuter le 16 août dernier. Selon les plans, la comédie sera en ondes à compter de janvier prochain.

Synopsis

Petite bannière familiale, l’agence Lévesque tente de survivre dans le marché compétitif de l’immobilier. Alain, courtier depuis 35 ans, est au bord de l’épuisement professionnel et il compte sur ses filles et son fidèle complice, Marcel, pour l’aider avec l’entreprise. Dysfonctionnelle, mais attachante, cette équipe « d’underdogs » accompagne des acheteurs et vendeurs de propriétés variées à trouver leur bonheur dans la jungle mouvementée de l’immobilier. Surtout, ils tentent de rivaliser avec Marc Huard, le charmeur, mais puissant numéro un d’Intermax.

Soulevons que Marie-Soleil Dion, Antoine Vézina et Normand D’Amour sont notamment au générique, mais il sera possible d’apercevoir la Beauceronne à l’écran à quelques reprises. « Il y a de bons comédiens, les textes sont bons, le réalisateur est super bon… J’ai bien hâte de voir ça! », a-t-elle affirmé, reconnaissante de pouvoir compter sur une équipe de gens aussi professionnels.

Au final, elle espère bien sûr que les téléspectateurs riront aux éclats, mais aussi qu’ils comprendront un peu mieux la réalité des courtiers immobiliers.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des