Affaire Éric Poirier: le ministère de la Sécurité publique réagit

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
Affaire Éric Poirier: le ministère de la Sécurité publique réagit
Éric Poirier. (Photo : Capture d'écran)

FAITS DIVERS. À la suite de l’article sur la disparition d’Éric Poirier de Saint-Joseph, où son frère demandait une loi qui permettrait de consulter sans mandat le dossier médical, le matériel informatique et le dossier bancaire des personnes disparues et un suivi annuel des enquêteurs, le cabinet de la ministre de la Sécurité publique a réagi.

À lire également: « Il est où mon frère, il est où Éric Poirier? », implore Roger Poirier

« La ministre Guilbault (Geneviève Guilbault, ministre de la Sécurité publique) a déposé en décembre dernier le Livre vert sur la réalité policière afin de dépoussiérer la Loi sur la police et formé un comité d’experts qui va analyser différents aspects du travail des policiers, dont les techniques d’enquêtes, et nous faire des recommandations sur les solutions à adopter. Aucun gouvernement depuis 20 ans ne s’est intéressé à moderniser notre police. Nous, nous allons le faire », a indiqué Amélie Paquet, porte-parole du ministère de la Sécurité publique.

Porté disparu depuis le 10 janvier 2001, rappelons qu’Éric Poirier est de race blanche. Il mesure 1,72 m et a un poids de 87 kg. Ses cheveux et ses yeux sont bruns. Toute information permettant de retrouver cette personne peut être acheminée, confidentiellement, à la Sûreté du Québec à la centrale d’information criminelle au 1 800 659-4264.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des