Deux parcs aux grandes histoires et merveilleux paysages

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Deux parcs aux grandes histoires et merveilleux paysages
Au parc des Rapides-du-Diable, on est vraiment très près de la rivière Chaudière ! (Photo : Gracieuseté – Stéphanie Allard)

N.D.L.R. : Avec ses 160 panneaux bleus, la Route de la Beauce célèbre son premier été touristique. Nous vous présentons aujourd’hui le cinquième d’une série de sept reportages reliés à cette route.

À lire aussi : Petite ville pittoresque et son histoire remontant au 18e siècle

Beauceville et Notre-Dame-des-Pins racontent leur histoire en pleine nature, dans des parcs longeant la rivière Chaudière.

Accessible par la route 173, le parc des Rapides-du-Diable de Beauceville offre un panorama incroyable de cette rivière mythique, qui traverse la région dans son entièreté.

Les visiteurs ont le droit de s’approcher du cours d’eau, ainsi que de marcher aux abords de celui-ci. Vous pouvez grimpez sur les rochers, mais attention de ne pas glisser !

Pour se rendre à la rivière Chaudière, il faut emprunter les sentiers pédestres avec ses aires de repos et de pique-nique. Sur le parcours, des panneaux d’interprétation présentent des personnages liés aux Rapides-du-Diable.

Ces rapides recèleraient d’importantes quantités d’or. James Douglas (1800-1886), dirigeant de la Chaudière Mining Company, s’intéressait à ce secteur aurifère, acquis de la famille Chaussegros de Léry.

Bénédict Arnold, vers sa conquête de la ville de Québec en 1775, y a perdu un trésor de grande valeur. Comme il n’a jamais été retrouvé, vous hériterez peut-être d’une petite fortune avec un peu de chance !

Pont couvert

Plus au sud, en traversant le pont Pierre-Bourque entre la route 173 et le chemin Royal, il est impossible de rater la halte du pont couvert Perrault.

Construit en 1929 et mesurant 154,5 mètres, ce pont est le plus long du genre au Québec et le deuxième au Canada. Il doit son nom à Joseph-Édouard Perrault, ministre de la Colonisation, des Mines et des Pêcheries de l’époque.

Les visiteurs peuvent observer la structure de la halte routière, où se trouve des tables de pique-nique et panneaux d’interprétation. Ceux-ci racontent les étapes de la construction du pont, ainsi que les opérations de sauvetage afin d’éviter sa destruction permanente.

Vous apprendrez également des faits sur la fondation de la municipalité, qui a déjà porté le nom de Touffe-des-Pins.

Il est important de noter que le pont couvert Perrault est fermé à la circulation. À défaut de le ramener avec vous, prenez-le en photo.

D’un parc à l’autre

Vous souhaitez circuler entre ces parcs à vélo, par la marche ou en patins à roues alignées ? Ils sont joints par une section du Sentier des Jarrets Noirs. Ce parcours asphalté relie Beauceville à Saint-Georges.

L’accès aux deux sites est gratuit en tout temps. Plusieurs espaces de stationnement et des installations sanitaires sont à la disposition des visiteurs.

La semaine prochaine : Le Domaine de la Seigneurie et le parc des Sept-Chutes

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des