L’agriculture au service de la culture

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
L’agriculture au service de la culture
Mélissa Pettigrew, Laetitia Beaumel et Pierre Barrellon de Nouaisons. (Photo : Beauce Média – Hubert Lapointe)

SCOTT. Pour une deuxième année consécutive, le centre agriculturel Nouaisons accueille cet été une douzaine d’artistes (par petits groupes) en résidence au presbytère de Scott. Provenant de différents milieux artistiques et de partout au Québec, ceux-ci commencent tous leur journée par du jardinage.

Selon Pierre Barrellon, directeur général de Nouaisons, la place faite à la culture dans les régions n’est pas toujours évidente. En invitant les artistes à séjourner au presbytère pendant une douzaine de jour, on souhaite créer ce lien entre l’art et la ruralité et pour ce faire, il fallait mêler l’agriculture (plantes aromatiques et médicinales) à l’expérience. « Ça vient perturber leur processus de création », dit-il.

Laetitia Beaumel, directrice administrative de l’organisme à but non lucratif, a ajouté que travailler avec la terre permet aux artistes de s’enraciner. « Les artistes sont toujours dans leur tête, déconnectés de leur corps. Plus les jours passent, plus je les sens posés. Les fleurs amènent une sérénité et leur ouvrent de nouvelles perspectives », a-t-elle commenté.

Rosalie Gamache, artiste peintre de Québec, était l’une des artistes résidentes. À son avis, le séjour a été très enrichissant, et elle a confirmé qu’entrer en connexion avec la nature lui a permis de la mettre dans l’état d’esprit idéal pour être plus productive.

Un café culturel pourrait prendre place à l’intérieur de l’église de Scott.

(Beaucoup) plus que des fleurs

Il faut mentionner que Nouaisons a de nombreuses idées derrière la tête pour faire rayonner la culture et l’agriculture à Scott. Notamment, des formations artistiques et en herboristerie sont prévues dès l’automne. Dans cette optique, on cherche activement des producteurs agricoles de la région qui aimeraient devenir partenaires.

De plus, les potagers sont appelés à agrandir autour du presbytère, éventuellement avec une mare et des ruches, alors qu’on espère développer des jardins communautaires en collaboration avec la Municipalité, ceci possiblement l’an prochain.

Par ailleurs, on commence à imaginer des scénarios afin de lancer un café culturel directement dans l’église, laquelle est fermée depuis décembre dernier. Le projet est par contre embryonnaire pour le moment.

En attendant, les douze artistes qui auront pris résidence à Scott au cours de l’été y retourneront pour présenter leur travail à l’occasion des Journées de la Culture. « Après avoir autant profité du presbytère, il était normal de rendre quelque chose à la population », a lancé M. Barrellon. Le moment du rendez-vous sera connu ultérieurement. Il faut néanmoins rappeler que le rassemblement de l’an dernier avait été couronné « Événement coup de cœur » des Journées de la Culture.

 

Les artistes se succèdent cet été au presbytère de Scott.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des