Portrait économique: « Un déficit sur la survie, rien pour la relance » – Richard Lehoux

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Portrait économique: « Un déficit sur la survie, rien pour la relance » – Richard Lehoux
Richard Lehoux, député de Beauce. (Photo : Beauce Média – Archives)

POLITIQUE. Bill Morneau, ministre des Finances du Canada, a présenté son portrait économique le mercredi 8 juillet dernier. Pour l’exercice 2020-2021, il prévoit un déficit de 343,2 G$, ce qui pourrait lever la dette du pays à un billion (1000 milliards) de dollars. Un chiffre difficile à digérer selon Richard Lehoux, député de Beauce.

« Un déficit annuel de cette ampleur-là, c’est du jamais vu », a lancé le député Conservateur.

S’il convient que la pandémie aurait eu un impact important quel que soit le parti au pouvoir, M. Lehoux s’attriste du fait que depuis plus d’un mois, les Libéraux sont priés de réfléchir à la reprise économique du pays, mais en vain.

« Nous sommes devant aucun plan. C’est ça qui est décevant », dit-il, en ajoutant que le Canada est le seul pays du G7 à ne pas avoir réfléchi à la reprise économique.

Qui plus est, de 2015 à 2019, le pays connaissait à son avis une excellente croissance économique. Malgré cette opportunité, le gouvernement Trudeau avait tout de même enregistré un déficit accumulé de 78 G$ pendant ces quatre années.

Richard Lehoux redoute maintenant une deuxième vague de la pandémie, qui aurait un effet dévastateur sur les entreprises déjà lourdement touchées. « Nous sommes le pays du G7 avec le plus haut taux de chômage, ce n’est pas reluisant. […] 343 G$, c’est beaucoup de sous et une dette, ça se paye à un moment donné… »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des