Vents violents et assurances : quoi savoir?

Vents violents et assurances : quoi savoir?

Les événements météo extrêmes font maintenant partie de notre réalité. On ne parle plus de bouleversements passagers, mais d’un phénomène qui est là pour durer. Vous vous souvenez de la tempête de vent qui a balayé le Québec à l’Halloween de 2019? Selon le Bureau d’assurance du Canada, ce mélange de vents violents et de pluies diluviennes avait causé des dommages assurés d’environ 189 millions de dollars dans la province.

Lorsque Dame Nature se déchaîne de la sorte, elle peut provoquer plusieurs types de dommages, que ce soit à votre maison, à vos biens ou à votre voiture. Êtes-vous protégé contre les sinistres que vous pourriez subir si une tempête de vent faisait rage de nouveau? Savez-vous ce que couvrent actuellement vos assurances habitation et auto en cas de vents violents? On fait le tour de la question avec vous!

VENTS VIOLENTS ET ASSURANCE HABITATION

D’entrée de jeu, vous serez rassuré de savoir que la grande majorité des contrats de base en assurance habitation incluent la garantie tempête de vent, laquelle couvre les dommages causés par le vent à votre habitation et à vos biens. Voyons des exemples.

Toiture et revêtement extérieur

Des vents violents arrachent une partie du toit et du revêtement extérieur de votre maison : ces dommages sont couverts* par votre police d’assurance habitation, que vous ayez une formule de base (aussi appelée « risques désignés ») ou une assurance « tous risques », c’est-à-dire la plus complète qui existe sur le marché.

Dans ce genre de cas, il est important que la cause du sinistre soit le vent. Par exemple, si de violentes bourrasques font tomber un arbre de votre terrain sur votre toit, ce sinistre est bien attribuable aux effets du vent et la garantie tempête de vent devrait s’appliquer.

Prenons toutefois un autre scénario : vous décidez d’abattre vous-même cet arbre sur votre terrain et votre maladresse fait qu’il tombe sur votre toit. Le résultat est le même, mais pas la cause ou, pour parler dans le langage des assurances, le risque couvert n’est pas le même dans cette situation.

Bon à savoir − Si une tornade était à l’origine de vos dégâts, vous seriez protégé, car l’assurance en cas de tornade ou de vents violents est incluse dans le risque tempête de vent. Les tornades sont certes rares au Québec, mais elles peuvent se produire et provoquer de lourds dommages.

Dégâts par l’eau

Dans le cas où la pluie se met de la partie, comme lors de la fameuse tempête de l’Halloween de 2019, les dommages peuvent être multiples. Si la tempête de vent provoque de quelque manière le fracassement de certaines de vos fenêtres, puis que la pluie abondante qui l’accompagne s’infiltre et occasionne des dégâts supplémentaires, vous êtes une fois de plus couvert si vous avez souscrit une assurance habitation de base, car l’infiltration est liée aux vents violents. Vos portes et fenêtres sont aussi couvertes en cas de dommages.

Bon à savoir − Par contre, d’autres types de dommages par l’eau ne sont pas couverts par le contrat de base, entre autres ceux qui sont causés par l’infiltration de pluie ou de neige par les toits, les murs, les portes ou les fenêtres. Des avenants peuvent vous couvrir pour ces dommages.

Panne d’électricité

Souvent, les événements météo majeurs comme les tempêtes de vent déclenchent une panne d’électricité prolongée. Qu’arrive-t-il alors des pertes d’aliments dans votre réfrigérateur et votre congélateur? Encore une fois, la majorité des polices en assurance habitation couvrent ces pertes, jusqu’à un certain montant.

Astuce – Il est recommandé de prendre des photographies de vos aliments perdus qui se trouvaient dans votre réfrigérateur et votre congélateur. Ces documents peuvent vous être utiles en cas de réclamation.

Frais de subsistance

Si votre habitation subissait un sinistre couvert et que les dommages étaient suffisamment importants pour que vous ayez à quitter les lieux (parce que la maison est rendue inhabitable ou que les autorités civiles vous ordonnent de le faire), sachez que la couverture et les limites pour les frais de subsistance varient selon les contrats.

Astuce – Lors d’un sinistre, avant d’engager des dépenses, communiquez avec votre représentant en assurance de dommages. Bien sûr, conservez vos factures de logement temporaire, de repas ou de transport pour que ces dernières soient prises en compte lors de l’analyse de votre demande d’indemnité.

Autres dommages

Comme vous pouvez le constater, les dommages causés par les vents violents sont couverts par la plupart des contrats d’assurance habitation de base. Pour bénéficier d’un large éventail de protections contre d’autres sortes de dommages possibles, vous pouvez opter pour une protection tous risques. Oui, votre prime sera normalement plus élevée, mais votre tranquillité d’esprit également. Parlez-en avec votre représentant pour établir ce qui vous convient le mieux.

VENTS VIOLENTS ET ASSURANCE AUTO

Et si c’était plutôt votre voiture qui était endommagée à cause d’une tempête de vent? Ou si cela s’ajoutait à des dommages à votre habitation? Les dégâts résultant d’objets qui volent ou tombent et finissent sur votre voiture à cause du vent seront couverts si vous détenez l’une de ces trois protections d’assurance auto :

  • Tous les risques sauf collision ou renversement: cette protection couvre les dommages à votre auto qui ne résultent pas d’un accident routier. On parle, entre autres, de la collision avec un animal, du vol de votre véhicule, du bris de pare-brise, des dommages causés par le vent, de la grêle, de l’eau ou d’un objet qui tombe sur votre voiture.
  • Tous risques: cette protection couvre tous les risques assurables, sauf ceux qui sont exclus par votre contrat d’assurance auto. Comme nous l’avons déjà mentionné, cette couverture est la plus complète, ce que son nom indique d’ailleurs très bien.
  • Protection risques spécifiques: cette protection limitée couvre uniquement certains risques bien précis nommés dans le contrat, dont les tempêtes de vent.

Ces trois protections font partie de la partie facultative de l’assurance auto, aussi appelée le « chapitre B : garanties pour les dommages aux véhicules assurés ». Celle-ci s’ajoute à la partie obligatoire de toute assurance auto, qui est l’assurance responsabilité civile. En effet, la loi vous oblige à souscrire au minimum un montant de 50 000 $ pour la responsabilité civile. Cette obligation se retrouve dans le « chapitre A : garanties pour la responsabilité civile découlant des dommages matériels et des dommages corporels causés à d’autres personnes ». Dans le langage populaire, on parle d’être assuré « d’un bord » ou « des deux bords ».

Quel type de couverture devriez-vous détenir? Cela dépend d’un ensemble de facteurs, notamment si vous possédez une voiture neuve ou usagée. Comme pour l’assurance habitation, la clé est d’obtenir des protections personnalisées adaptées à vos besoins et à votre réalité.

Le meilleur truc? Comparez les offres des assureurs en demandant plusieurs soumissions avec différents scénarios. C’est un exercice qui en vaut vraiment la peine pour effectuer un choix éclairé. Envisagez aussi d’assurer votre maison et votre voiture chez le même assureur. C’est simple et pratique, et des rabais intéressants viennent souvent avec la combinaison des assurances auto et habitation. Dans certains cas, vous pourriez n’avoir à payer qu’une seule franchise si un sinistre touchait à la fois votre maison et votre voiture.

Et comme la prévention reste la meilleure assurance, si on annonce une tempête de vent, prenez des mesures de précaution, dans la mesure du possible, pour protéger votre demeure et vos biens avant que Dame Nature frappe!

*Certaines conditions s’appliquent.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des