Manifestation fantomatique devant l’Hôtel-Dieu de Lévis

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Manifestation fantomatique devant l’Hôtel-Dieu de Lévis
Des fantômes et titres d’emplois parsemaient les terrains de l’Hôtel-Dieu de Lévis. (Photo : Gracieuseté)

Des travailleurs de la santé en Chaudière-Appalaches ont manifesté le jeudi 25 juin, sur les terrains de l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Sur le thème On n’est pas des fantômes, la mobilisation impliquait des employés membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (APTS).

Ils souhaitent la reconnaissance du travail fait en temps de pandémie par le personnel professionnel et technique. Ces travailleurs demandent aussi l’élargissement des primes COVID aux 106 titres d’emplois représentés à l’APTS.

Selon Jean-François Travers, représentant national de l’APTS pour Chaudière-Appalaches, la population est très reconnaissante envers les employés essentiels du système de santé.

«De la part du CISSS de Chaudière-Appalaches et du ministère de la Santé et des Services sociaux, les fantômes réapparaissent sur le manque de considération envers l’effort et la réorganisation des services à la volée, ainsi que l’application de primes aléatoires, ultra-dirigés et pleines d’embûches administratives», précise-t-il.

L’APTS invite Christian Dubé, nouveau ministre de la Santé et des Services sociaux, à écouter ses demandes avec le début du déconfinement et l’arrivée d’une possible deuxième vague de COVID-19.

L’APTS Chaudière-Appalaches regroupe 3400 membres dans différents établissements de santé. Ces derniers offrent une multitude de services en matière de diagnostic, réadaptation, nutrition, intervention psychosociale et soutien clinique et de prévention.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des