Tourner la page de la Covid-19

Tourner la page de la Covid-19
Caroline Larochelle raconte une histoire à sa petite-fille Maely. (Photo : gracieuseté)

LITTÉRATURE. Comme beaucoup d’industries, le monde du livre a particulièrement été touché par la crise sanitaire. De Saint-Lambert-de-Lauzon, les Éditions La Roupille ont vu leurs ventes chuter considérablement au cours des trois derniers mois.

« Habituellement, notre participation à différents salons printaniers à travers la province assure des ventes directes et une visibilité importante à nos ouvrages. […] Ce printemps, nous avons dû reporter à l’automne la sortie de nos nouveautés, et nous n’avons aucune présence en salon non plus », a déclaré l’éditrice Caroline Larochelle.

De plus, elle mentionne que c’est lors de ces sorties que les futurs auteurs et autrices sollicitent ses services d’édition. « Avec la fermeture temporaire en mars dernier de plusieurs librairies indépendantes et du gros joueur Renaud-Bray-Archambault, les commandes libraires, toujours plus fortes au printemps et à l’automne, ont été suspendues », a-t-elle souligné.

Rester optimiste

Afin de maintenir une visibilité auprès des lecteurs, Mme Larochelle compte bien augmenter sa présence sur les réseaux sociaux de différentes façons. « La rentrée littéraire de septembre et les lancements des nouveautés au catalogue se feront 100 % virtuellement. […] Je suis convaincue que par notre manière singulière de rejoindre notre lectorat, celui-ci vivra une expérience mémorable », a-t-elle déclaré.

En effet, si la pandémie apporte son lot de changements pour le milieu littéraire, Caroline Larochelle demeure confiante que cette nouvelle façon de travailler sera bénéfique pour tous à long terme.

Dans cette optique, La Roupille s’est inscrite au Panier Bleu et l’éditrice suggère à tout un chacun de contribuer à l’achat local en encourageant la littérature de chez nous.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des