La Santé publique autorise la reprise des cours de conduite

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
La Santé publique autorise la reprise des cours de conduite
Samuel Vachon, directeur adjoint, pose avec Lise Champagne, présidente-directrice générale de Vachon école de conduite supérieure. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins)

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) effectue à nouveau des examens de conduite pratiques depuis le 15 juin. Du même coup, cela autorise les écoles de conduite à reprendre leurs activités.

Cette annonce du gouvernement survient trois mois après la fermeture de ces écoles, en raison de la COVID-19. Plusieurs d’entre elles se plaignaient de ne pas figurer dans les priorités du plan de déconfinement.

«Nous recevions plusieurs appels chaque jour pour savoir quand on recommençait. Nous avons développé un protocole précis et acheté du matériel de protection, comme des masques, lunettes protectrices et du désinfectant», explique Samuel Vachon, directeur adjoint de Vachon école de conduite supérieure.

Fermée depuis le 16 mars, l’école offrait des cours théoriques en ligne sur la plateforme Via, pour la conduite automobile (classe 5).

«Les classes sont en direct. Les élèves et moniteurs interagissent facilement entre eux. L’horaire est flexible et c’est une solution qu’on veut garder à l’avenir», confirme M. Vachon.

La crise de la COVID-19 a également permis à l’entreprise de transposer les comptes des clients en dossiers électroniques. Malgré tout, l’élève doit finir par prendre le volant près de son moniteur à un moment donné.

«Nous avons trois mois de retard à rattraper. En région, les jeunes n’ont pas accès au transport en commun comme dans les grandes villes. Avec la fin de l’année scolaire, ils ont plus de temps pour suivre leurs cours», affirme Samuel Vachon.

Les cours théoriques se déroulent en ligne, plutôt que dans une classe.

Immigration et santé mentale

Au printemps et cet été, l’école de conduite CAR devait former des immigrants à la conduite automobile au Québec. La SAAQ doit envoyer une équipe volante au bureau de Saint-Joseph à partir de Québec, selon un horaire précis, pour passer les examens pratiques.

«C’est une procédure spéciale que la SAAQ est obligée de faire. Tous les nouveaux arrivants ont vu leurs rendez-vous bloqués. Ils ne pouvaient même pas se faire évaluer comme apprenti conducteur», se désole Michel Drouin, propriétaire de l’école.

Selon Mylène Sévigny, directrice générale du réseau des écoles de conduite Tecnic, le retour des examens pratiques aidera les futurs conducteurs, surtout les jeunes, à conserver une bonne santé mentale.

«Ils ont vu leur école fermée et leur vie sociale réduite au maximum. Les jeunes ont besoin de briser leur isolement et poursuivre leur cheminement vers l’âge adulte. Obtenir son permis est source d’épanouissement et de liberté, deux choses dont les jeunes ont besoin», dit Mme Sévigny.

Les conducteurs dont le rendez-vous d’examen pratique de la SAAQ devait avoir lieu en mars, avril ou mai seront traités en priorité. Pour prendre rendez-vous, visitez le saaq.gouv.qc.ca ou appelez votre succursale régionale. Le port du masque est recommandé durant l’examen.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des