La Source se relève

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
La Source se relève
Pauline Simard, Francine Doyon, Gilles Boutin, Denise Baillargeon, Marco Laliberté et France Diotte. (Photo : Beauce Média – Hubert Lapointe)

SAINTE-MARIE. La pandémie de coronavirus a fait mal à La Source de Sainte-Marie. De plus grands besoins, aucun revenu, bénévoles en confinement… Mais, grâce à la générosité de la communauté et le récent retour de la boutique de meubles et de vêtements, l’organisme commence à voir la lumière au bout du tunnel.

En effet, La Source apporte de l’aide alimentaire aux personnes défavorisées de la MRC de La Nouvelle-Beauce. Cependant, avec les pertes d’emplois occasionnées par la pandémie, l’organisation a dû fournir 15 % de paniers de nourriture supplémentaires pendant plusieurs semaines. Toutefois, la situation est maintenant revenue à la normale (environ 70 paniers par semaine).

Pendant ce temps, l’organisme a enregistré d’énormes pertes, car sa boutique de meubles et de vêtements (368, rue Notre-Dame Sud) est son unique source de revenus. Or, celle-ci était fermée comme tous les autres commerces. La boutique a finalement pu rouvrir le 19 mai dernier, ceci les mardis et jeudis de 13 h à 16 h.

Qui plus est, Gilles Boutin, vice-président de La Source, rappelle qu’il ne profite d’aucun financement gouvernemental, tandis que le local pour l’aide alimentaire (au 722 de la route Carter à Sainte-Marie depuis les inondations de 2019) a un loyer onéreux. Il est à noter que La Source caresse le projet de se relocaliser d’ici quelques années.

À l’opposé, La Source a pu se sortir la tête de l’eau notamment grâce à la générosité d’entreprises et d’autres organismes de la communauté. « On est chanceux. […] Tout le monde nous a apporté une tranche de pain. Ça nous a permis de faire un club sandwich à nos clients », a imagé Gilles Boutin.

Pour finir, les bénévoles devenaient très difficiles à trouver, car plusieurs sont des personnes âgées. Or, avec le déconfinement progressif, ils reviennent tranquillement au bercail.

Nouvelle image

Désireux de profiter de cette relance pour rajeunir le logo, lequel était vieux de 28 ans, Gilles Boutin est allé à la rencontre du graphiste Marco Laliberté afin de connaître ses tarifs. M. Laliberté l’attendait à bras ouverts.

« Dès le début de la pandémie, je voulais déjà les aider. […] Je me suis dit: “ça va être ma contribution!” », a-t-il lancé, heureux d’avoir offert la nouvelle image à l’organisme à titre gracieux.

L’organisme a officiellement changé d’image le lundi 8 juin dernier. « On change le logo, mais ça reste toujours les mêmes valeurs », de préciser France Diotte, présidente de La Source.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des